Comment avoir plus confiance en votre amoureux ?


Est-ce que la plus grande confiance dans une relation est de ne jamais faire confiance aux paroles de l'autre, mais d'observer d'abord notre façon d'être ?


Quel sentiment affreux que de découvrir les mensonges ou les tricheries de l'autre que nous aimons !

À cet instant, la confiance s'envole en fumée et l'amour se transforme en cendre.

La plupart des couples en amour vivent dans le mensonge et si vous ne percevez pas en vous, ce qui motive l'autre à réagir ainsi, alors la tricherie et la tromperie seront vos compagnes de vie !

Pouvons-nous voir ensemble, notre propre façon d'être en relation avec l'autre et ainsi vivre une véritable confiance dans la relation amoureuse ?

 

 

Avoir plus confiance en votre amoureux

 

La confiance naît de la liberté

Mon épouse Diana, qui est Colombienne, est une femme dans la quarantaine avec une apparence très jolie. Elle aime prendre soin d'elle, aller faire du jogging, faire ses ongles et ses cheveux, s'habiller belle et est souvent souriante.

Ce que j'apprécie le plus est dans son comportement avec moi.

Jamais elle ne me donne des ordres, ne se plaint, ne m'accuse, ne m'oblige, ne me fait sentir coupable, ne me manipule, ne m'impose ses idées ou cherche à me contrôler pour ses désirs égoïstes.

Jamais elle ne veut de retour de ma part, car sa joie est dans sa façon d'être avec moi, peu importe ce qu'elle fait. Les conditions ne sont pas ce que l'amour est !

Bref, je me sens libre avec elle, libre de partir, mais je reste, car je suis bien. Je ne me sens pas obligé de rester par amour, par devoir, par obligation ou par tout autre chose imposée pour me retenir contre ma volonté.

Pourquoi aurais-je envie d'aller voir ailleurs ou de mentir, quand je peux discuter ouvertement et honnêtement avec elle sans me faire juger, sans me contredire, sans nier mes sentiments et sans me culpabiliser ?

Pourquoi aurais-je envie d'être malhonnête, de lui cacher quelque chose, quand notre joie est de discuter ensemble de nos décisions et nos expériences sans négation ni jugement ?

 

La confiance en l'autre est le résultat de notre propre confiance

Voyez-vous, Diana à une totale confiance en moi, car elle a une totale confiance en elle d'abord, concernant sa relation avec moi.

Elle n'a aucune attente de ma part pour son bonheur ou sa survie et alors elle n'a aucune crainte de perdre cela, car elle sait qu'elle est la source et non moi. Elle comprend qu'elle n'est pas en relation d'amour pour être heureuse.

Par conséquent, elle est active afin de réaliser ses intentions et non passive en espérant que moi ou les autres, le fassent à sa place, la rendre heureuse.

Si elle désire quelque chose de ma part, alors elle me donne toujours la liberté de dire non et ainsi ne jamais me sentir obligé. Elle m'offre la liberté de choisir sans porter de jugement sur le choix qui m'intéresse actuellement.

Je suis content quand les hommes la regardent, car dans le cas contraire, sa beauté serait douteuse. Si je regarde une belle femme, alors je lui dis sans aucune crainte de sa réaction.

Mais à ce stage, ma femme est la plus jolie et la plus aimable pour moi... elle est vraiment spéciale ! Elle m'aime, car elle s'aime d'abord par ses pensées, ses paroles et ses actions !

Jamais il ne me vient à l'esprit de vouloir avoir confiance en elle ?

Pourquoi vouloir cela !

 

Pourquoi vouloir la confiance de l'autre ?

Dans une relation amoureuse, nous voulons que l'autre soit honnête dans ses sentiments et ses intentions. Nous voulons qu'il ne cache rien, et nous voulons tout savoir pour pouvoir mieux le contrôler et ainsi l'utiliser à nos fins.

Si l'autre est et fait exactement ce que nous voulons, alors nous nommons cela : LA CONFIANCE.

Rien n'est plus éloigner de la vérité !

Parce que notre bonheur dépend de l'autre, alors nous cherchons à le contrôler pour ne pas perdre nos besoins et il s'en suit, que nous n'avons plus confiance en nous pour créer notre propre bonheur en étant aimable, juste et joyeux dans notre relation amoureuse...

Nous attendons ces états d'être de l'autre, donc nous ne le sommes pas !

Mais si nous avons besoin de l'autre et ainsi avoir peur de perdre quelque chose d'essentiel, est-ce possible que cela nous cause de la jalousie, de la possessivité, de l'exclusivité et de la dépendance ?

N'est-ce pas cela qui motive l'autre à s'éloigner de nous, car il n'est pas bien dans ce genre de comportement malsain et nous non plus ?

Nous voulons avoir plus confiance en notre amoureux ou amoureuse, mais sommes-nous conscients que nous créons à l'autre, l'envie de mentir, l'envie de nous tromper, l'envie de cacher quelque chose ?

 

Nous créons inconsciemment, le manque d'honnêteté chez l'autre !

Et pourtant, sans nous en rendre compte, nous créons en l'autre, le germe de la malhonnêteté en l'obligeant à agir contre sa liberté de choix, en le culpabilisant, en lui imposant des conditions, en le traitant de toute sorte de noms et cela ne fait que renforcir la tromperie, car l'autre n'est pas bien.

Pour éviter de se détester, alors il doit mentir quand il se sent mal ou lorsqu'il a fait une erreur ou un choix moindre. Il n'aime pas notre réaction qui cherche à le rabaisser, l'offenser ou le juger.

N'est-ce pas notre attitude qui nous fait perdre toute confiance en l'autre et ensuite vivre des déceptions ?

N'avez-vous jamais menti à vos parents en étant jeune afin de vous protéger du jugement, de la condamnation, de la punition ?

Est-ce que vous avez eu l'intention de vous comprendre et ainsi vous libérer de ces habitudes que vous avez depuis votre jeunesse ?

 

Acceptez votre inconscience

Le problème de la confiance n'est pas le mensonge, mais bien ce sentiment inconfortable de ne pas être libre de déclarer vos vérités sans que les autres vous blessent.

Et pour vous blesser, ils n'y vont pas de mains mortes !

Ainsi, par habitude, vous vous protégez de ces blessures en mentant ou en cachant certaines choses pour bien paraître aux yeux des autres.

Comment pouvez-vous faire un choix plus élevé dans votre vie, quand vous et les autres n'acceptez pas les choix moindres ?

La conscience est uniquement possible lorsqu'il existe un choix libre, mais sans un choix, rien ne va se transformer.

Avez-vous oublié que l'autre est comme vous et ainsi avoir de la compassion ?

Vous ne pouvez pas ordonner ou demander à l'autre une plus grande confiance, car vous n'avez aucun contrôle sur la conscience de l'autre... mais uniquement sur la vôtre.

Cependant, vous pouvez apporter un nouveau point de vue en lui montrant ce qu'est la véritable confiance en soi et ainsi le laisser libre de choisir ou non d'être honnête, car l'habitude est très profonde de cacher nos vérités pour ne pas se faire blesser.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.