Devenir meilleur est-il une erreur fondamentale dans notre monde ?

Sommes-nous conditionnés à croire que devenir meilleur est un signe d'évolution, de croissance, de grandeur, de réussite ?

Avons-nous sérieusement réfléchi à la nature véritable de ce que veut dire devenir meilleur ou bien cette idée a été imposée par l'enseignement, par nos traditions depuis notre naissance ?

Pouvons-nous regarder et comprendre cela ensemble pour la première fois, car il me semble bizarre de parler d'évolution, de grandeur, de réussite, de devenir une meilleure personne, quand il y a tant de souffrances dans nos âmes et tant de blessures à nos corps...

 

 

Devenir meilleur

 

Que veut dire devenir meilleur ?

Nous cherchons presque tous à vouloir être, à devenir quelqu'un d'important, une meilleure personne, en faisant quelque chose que nous croyons, produira ce but. Et pourtant, nous imitons.

Nous utilisons un processus qui consiste à découvrir des idées, des solutions à faire afin de réaliser l'image que nous voulons être.

Et cette image est simplement ce que la société, l'éducation, les parents et autres adultes voudraient que nous soyons.

Nous imitons ainsi le passé des autres qui a créé ce monde de destruction et de conflit.

Ils nous disent et nous montrent que les gens ayant des titres prestigieux sont les plus importants, que ceux qui sont riches sont les plus forts, que ceux au pouvoir sont les plus respectés, que ceux qui sont célèbres sont les plus reconnus, que ceux ayant de l'instruction sont les plus intelligents.

Par conséquent, nous cherchons à devenir cela sans liberté de choix. Nous cherchons à être à la hauteur. Nous oublions notre état d'être présent et nous pensons à demain, à ce que nous voudrions être, devenir.

Nous nous demandons comment faire pour y arriver. Quelles solutions utiliser pour devenir important, riche, au pouvoir, reconnu et intelligent.

N'est-ce pas cela devenir ?

 

Observez le monde avec attention

Dans ce processus, seulement un très petit nombre de gens y parviennent. Le groupe des riches, ceux au pouvoir ou du plus fort ont déjà une longueur d'avance sur tous les autres. Leurs enfants ou leurs membres ou leurs citoyens auront une longueur d'avance et ainsi avoir des traitements de faveur.

Mais le problème n'est pas d'y parvenir, mais bien quel est le comportement, la façon d'être des gens en relation avec tous les autres durant le processus ?

Observez la façon de vous traiter mutuellement pour arriver à devenir ce que vous voudriez être.

Avez-vous remarqué les nombreux conflits, divisions, guerres, brutalités, tueries, agressions, violences, haines, massacres, cruautés, vengeances, agressivités, les méchancetés, etc. ?

Sans oublier la solitude, le stress, la peine, la pauvreté, l'angoisse, la déception, le désespoir, l'ennui, la misère, etc.

Ce qui compte n'est pas de devenir, mais bien de comprendre ce qui est. Ce qu'est le monde, ce que vous êtes actuellement, car vous êtes aussi ce monde.

Ce qui compte n'est pas de devenir important, mais bien de comprendre le problème, le processus qui crée et recrée le conflit, le désordre, la division dans  nos relations.

 

L'enseignement actuel nous pousse à se faire compétition et à se comparer

Observez bien et ne vous contentez pas de lire mon article afin d'être d'accord ou non. Observez bien l'enseignement actuel qui ne cherche que de forcer les enfants à devenir meilleurs, à avoir de bonnes notes, des diplômes, à apprendre afin de pouvoir travailler, à gagner sa vie et à devenir une meilleure personne.

Comme si l'enfant n'est pas une bonne personne... et qu'il devrait s'améliorer.

Cet enseignement qui ne vous montre pas comment découvrir ce que vous aimez faire, mais bien d'obéir, de faire ce qu'il vous dit pour devenir meilleur, pour réussir votre vie, pour être reconnu comme des gagnants, avoir un titre, etc.

Il est difficile, quand on est jeune, de savoir ce que l’on aime faire, car il y a tellement de chose que l’on veut faire.

Est-ce que le but de l’éducation est de vous aider à le savoir ? Et pour le savoir, il ne faut pas avoir peur pour sa survie, peur de ses parents ni de la société. Sinon, vos choix ne seront pas les vôtres... 

Quand on a peur, on fait ce que l’on nous dit. Et quand on a pas peur, on pose des questions pour comprendre et pour remettre en doute les autres.

Lorsque vous obéissez à faire ce que l'on vous dit, alors vous imitez. Vous imitez ceux qui ont créé ce monde actuel... ce monde de conflits, de haine, de guerre, etc.

Est-ce cela que vous désirez, qui vous intéresse ?

 

La compétition engendre les divisions

Ne trouvez-vous pas dommage que de nombreux conflits, divisions et guerres naissent dans l'esprit des gens, lorsqu'ils veulent se comparer afin de déterminer qui est le meilleur dans leur domaine d'activité ?

Tout cela engendre nécessairement des divisions entre nous, car nous luttons pour y arriver, sans se soucier des relations, sans être conscient de ce que nous sommes en relation avec une autre personne.

Nous sommes concentrés sur nos idées, sur nos solutions, et cela nous empêche de voir avec attention, ce qui se passe maintenant.

Nous créons un esprit de compétition qui ne cesse que de comparer, de juger, de qualifier, de raisonner, de critiquer, de corriger, de contredire, etc. Mais comme nous sommes concentrés sur nos idées, alors nous n'observons pas ce comportement destructeur dans les relations ainsi que notre façon de penser.

 

Qu'est-ce que la compétition ?

Un esprit de compétition est un esprit craintif qui a peur de perdre ou de manquer quelque chose et alors il cherche tous les moyens pour gagner, pour accumuler.

Et s'il ne peut pas gagner ou accumuler, alors la jalousie, la haine, la violence, la vengeance et tout autre comportement haïssable est exprimé pour se défendre ou pour attaquer.

Cela apportent des divisions, car nous voulons être les meilleurs, être supérieurs, mais pour cela, il faut des êtres inférieurs. Nous voulons devenir des gagnants, mais il faut nécessairement des perdants. Nous voulons être puissants, mais il faut des faibles. Nous voulons du pouvoir, mais il faut des esclaves.

  • Ces luttent constantes créent un sentiment d'isolement, de solitude et alors nous cherchons des solutions pour ne pas être seul.

  • Ces luttent constantes créent un sentiment de peur et alors nous cherchons des solutions de sécurité, de protection.

  • Ces luttent constantes créent un sentiment d'inégalité, d'injustice et alors nous cherchons des solutions de justice.

  • Ces luttent constantes créent un sentiment de désordre, de conflit, de guerre et alors nous cherchons des solutions de paix.

Toutes ces solutions ne fonctionnent pas, car encore une fois, vous cherchez à devenir selon ce que vous devriez être et non d'avoir l'intention de vous comprendre tel que vous êtes.

Vous ne mettez pas fin à ce désordre en vous, mais vous le faites continuez en imitant vos prédécesseurs au moyen de l'obéissance, la peur et la culpabilité.

 

Qu'est-ce qui importe le plus : L'idée ou la vérité ?

Nous avons été éduqués à résoudre, à solutionner un problème et ainsi créer une profonde habitude, un profond conditionnement qui consiste à corriger un problème au lieu de le comprendre.

En vérité, ce n'est pas la réponse qui est importante, mais le problème qui lui est une vérité, un fait actuel.

Est-ce que vous comprenez ?

En oubliant de mettre votre énergie sur la compréhension du problème, alors vous ne faites que le faire continuer, peu importe vos solutions.

Votre oublie provient de votre conditionnement par l'éducation.

Par exemple, vous avez un problème d'ennui et vos réagissez en cherchant des solutions pour corriger cette situation. Ces solutions sont des divertissements.

Vous passez d'une vitrine agréable à une autre, quand la dernière ne vous plait plus, ne vous donne plus de satisfaction par la routine, la monotonie.

Si vous êtes attentif et voulez comprendre ce qu'est l'ennui, votre sentiment d'ennui, comprendre d'où provient sa naissance et son processus, alors cette action est la solution à votre ennui.

Mais si vous ne faites que corriger cette situation en allant vous amuser, alors à la fin de votre divertissement, l'ennui est toujours là... et vous répéter cela pour produire une formidable habitude qui vous tient prisonnier.

Vous dépendez des autres pour vous amuser... et non de vous en libérer en comprenant clairement, que vous avez le pouvoir de transformer votre ennui vous-même.

Personne d'autre que vous ne peut comprendre ou voir à votre place. Vous devez examiner votre ennui vous-même et non de consulter quelqu'un, qui n'est d'autre qu'une solution corrective qui vous empêche de vous comprendre, de vous aimer.

Cela ne veut pas dire de ne jamais s'amuser, mais de s'amuser en toute conscience et non par réaction inconsciente pour fuir votre ennui, que vous avez créé vous-même.

 

La passion de faire ce que l'on aime 

Vous n’avez pas à devenir une meilleure personne pour être à la hauteur. En fait, vous êtes toujours à la hauteur.

Ceux nés avant vous, voudraient que vous soyez inférieur à eux afin de se sentir supérieur à vous, car ils ont été conditionnés à devenir une meilleur personne.

Ce qui compte, c'est être égaux dans nos sentiments, dans notre nature et être différent dans notre expression, dans notre "faire" sans chercher à se comparer.

Une personne qui aime ce qu'elle fait, ne cherche jamais à se comparer ni à faire la compétition avec qui que ce soit. Si vous le faites, alors vous ne faites pas ce que vous aimez et vous êtes en train d'imiter selon l'enseignement reçu.

En face des gens qui font en apparence la même chose que vous, vous devez offrir quelque chose de différent et non d'imitatif.

Quand il y a imitation, alors vous cherchez des façons pour être meilleur que l'autre ou pour abaisser l'autre. Cela cause des conflits dans les relations et ne fait que de se détester.

 

Comment faire pour être différent des autres concernant ce que vous faites ?

N'est-ce pas la question essentielle ?

Et je vous répondrai par deux questions.

  1. Y-a-t-il quelque chose que vous pouvez offrir aux gens afin de bien vivre dans un domaine qui vous tient à cœur ?

  2. Pourquoi les gens utiliseraient vos services, quand il y a des centaines de personnes qui font la même chose que vous ?

Ainsi, vous devez trouver vous-même, votre propre réponse et ainsi être fier de vous. Cela est la vérité fondamentale de votre motivation et de votre passion.

C'est l'imitation (votre conditionnement par l'enseignement) qui est la cause du conflit, car inconsciemment, vous cherchez à être meilleur, à devenir, car vous êtes et faites la même chose que les autres.

Pourquoi ne pas devenir différent ?

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.