Faites-vous l’erreur de punir ou récompenser vos enfants ?

Pourquoi vouloir, par habitude apprise, que vos enfants se détestent profondément au lieu de s'aimer tout simplement ?

Est-ce que la culpabilité et l'approbation ne font que produire dans l'esprit de vos enfants, une absence d'évolution de leur conscience, une absence d'intelligence ?

Y a-t-il une façon différente qui pourrait transformer radicalement le sens de l'éducation de vos enfants et ainsi observer avec joie, leur amabilité dans les relations ?

 

 

Punition et récompense aux enfants

 

Vous dites que votre but est de bien éduquer vos enfants, mais êtes-vous d'abord conscient de vos véritables intentions qui se cachent dans les punitions ou les récompenses ?

Est-ce que le problème est justement le but visé qui ne correspond pas avec la nature de l'être humain ?

En d'autres termes, est-ce que l'éducation véritable est de faire entrer de force des connaissances dans l'esprit des enfants ou bien de faire remarquer, tout simplement, que c'est déjà en eux ?

 

Punition ou récompense : C'est la même chose sous des conditions différentes !

Laquelle des situations suivantes est votre habitude, votre réaction apprise ?

  • Quand votre enfant fait quelque chose qui n'est pas conforme à vos valeurs, à vos règles, alors vous le punissez.

  • Quand vous ne voulez pas que votre enfant fasse quelque chose contre vos valeurs, contre vos règles, alors vous le menacez que vous allez le punir.

  • Quand votre enfant fait quelque chose qui est conforme à vos valeurs, à vos règles, alors vous le récompensez.

  • Quand vous voulez que votre enfant fasse quelque chose selon vos valeurs, selon vos règles, alors vous le manipulez que vous allez le récompenser.

 

Mais êtes-vous conscient de vos intentions de le punir ou le récompenser ? Que cherchez-vous à réaliser pour vous et non pour l'enfant ?

Et par pitié, ne dites pas que c'est pour son bien, car ce manque d'honnêteté n'a plus sa place, sauf si vous êtes un politicien !

 

Votre intention n'est pas de l'éduquer

Si je cherche à empêcher un enfant de faire ce qu'il a envie par une punition, alors je produis en lui, un sentiment de haine et de culpabilité qui ne fait que de se détester.

Si je cherche à manipuler un enfant à faire quelque chose en échange d'une récompense, alors je produis en lui, un sentiment de vide et de crainte qui ne fait que de se soumettre au conditionnement.

La punition ou la récompense tue toute forme de liberté, détruit toute confiance, produit des ressentiments, crée une dépendance et finalement ne fait qu'oublier sa véritable nature.

Est-ce ce genre d'éducation que vous désirez pour votre enfant ?

En vérité, vos intentions ne sont pas d'éduquer vos enfants, mais bien de les contrôler afin qu'ils obéissent, qu'ils se soumettent à votre volonté, qu'ils s'abaissent au devant de l'autorité, de la supériorité.

Cela n'est pas la nature humaine, mais c'est cela qu'on vous a enseigné.

 

N'oubliez pas les intérêts de vos enfants

Est-ce que votre volonté est de voir vos enfants ne pas créer de problèmes aux autres et à vous-même ? Comme s'il n'existait que les autres, que vous, et non vos enfants également...

Comprenez-vous ce qui se passe ?

Vous créez l'oublie de soi à vos enfants, tout comme vos parents, jadis avec vous, tout comme la société en général.

Vous oubliez tout simplement l'intérêt de vos enfants dans l'équation... et en oubliant leur intérêt, alors vous créez de l'injustice.

Aujourd'hui, vous êtes le produit de cette injustice depuis votre naissance.

Et l'injustice est de vous faire croire, qu'il y a des êtres supérieurs dans ce monde, des êtres plus importants que d'autre...

Voilà la triste vérité, voilà ce que l'amour n'est pas.

Chaque être humain est aussi important qu'un autre.

Tant que vous allez croire le contraire, vous allez créer des relations dépourvues d'amour, dépourvues d'unité, dépourvues de joie !

 

Comment faire si mon enfant ne m'écoute pas, ne m'obéit pas ?

Mon enfant ne m'écoute pas, ne m'obéit pas !

Justement, c'est là où est le problème, car vous n'êtes pas conscient que les ordres vont à l'encontre de la nature humaine, car il n'y a pas de prise de conscience concernant les intérêts propres de votre enfant.

La motivation provient d'un motif personnel d'action et en ordonnant à votre enfant de faire ou ne pas faire quelque chose, alors vous oubliez sa motivation personnelle, vous oubliez ce qui initie l'action dans la liberté de choix.

Par habitude, vous continuez à donner des ordres au lieu de vous apercevoir que cela ne fonctionne pas. Vous ne faites pas d'autre choix et votre rage augmente pour faire agir votre enfant par la peur et la culpabilité.

Vous imposez quelque chose au lieu d'offrir un libre choix en expliquant les intérêts et les conséquences possibles pour l'enfant et pour vous (et non uniquement les vôtres ou celles des autres).

 

Acceptez et comprenez la situation

C'est en acceptant vos intentions telles qu'elles sont, que vous pouvez faire entrer en existence dans votre esprit, de nouvelles idées et ainsi choisir celle qui vous intéresse d'expérimenter avec vos enfants.

Il en va de même pour vos enfants et pour tout être humain.

Mais en niant ou en jugeant, alors vous gardez en place par la résistance, la même habitude et ne jamais sentir la joie d'une nouvelle création consciente.

Accepter tout, ne veut pas dire que cela fonctionne, mais permet de ne jamais créer des conflits et ainsi laisser la liberté de choix à vous et aux autres.

En fait, il n'y a rien d'utile et d'éducatif dans une punition ou une récompense. Ce n'est pas parce que c'est un petit être humain, que ce n'est pas un être humain.

Est-ce que la responsabilité d'un parent est d'éduquer son enfant à prendre conscience de choisir ce qui est bien pour lui sans blesser les autres ?

Et ce qui est bien pour lui, ne s'observe-t-il pas en sachant clairement ce qui est mal pour lui, selon lui ?

Par conséquent, comment peut-il comprendre, si vous lui ordonnez de faire ou ne pas faire quelque chose ? Si vous ne lui dites pas que cela pourrait produire du mal ou du bien en lui et les autres ?

Puis de là, lui laisser le choix ?

Il va assurément choisir ce qui va lui faire du bien et aussi du bien à l'autre.

Mais en oubliant son bien-être, qui est son intérêt et sa motivation, vous ne l'éduquez pas convenablement.

Vous augmenter l'oublie de soi, vous l'encouragez à ne pas s'aimer et ainsi avoir le besoin d'être aimé pour compenser.

 

L'amour n'est pas l'obéissance ni le pouvoir

Votre réaction habituelle est de dire : Va faire ton lit !

Il ne vous vient jamais à l'esprit de poser une question à votre enfant concernant son intérêt et le vôtre à faire son lit !

Comme par exemple : As-tu une idée comment faire pour que ton lit soit bien rangé et que tu te sentes bien de me voir de bonne humeur ?

Et s'il dit quelque chose à propos de faire son lit, il suffit de lui dire que cela n'est pas une obligation, mais une occasion d'être bien.

De plus, vous avez une opportunité de le remercier sincèrement avec son initiative de faire son lit.

Aucune culpabilité ni peur ni obéissance n'est utilisée. Uniquement la liberté de choix en fonction de ses intérêts incluant aussi les vôtres.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Livres recommandés

 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.