Quand la séparation de couple a-t-elle pris naissance ?


Si vous saviez ce qui a blessé l'autre au point de vous quitter, auriez-vous une différente attitude dans votre relation ?


 

 

Séparation de couple

 

Est-ce que votre partenaire de couple vient de décider de vous quitter ?

Existe-t-il la possibilité de se remettre ensemble ?

Pourquoi les gens cherchent-ils des coupables dans une séparation de couple au lieu d'avoir l'intention de comprendre le processus en cause, de comprendre leur façon d'être ?

Si votre situation actuelle est douloureuse et que vous n'avez pas l'intention de comprendre le processus qui a donné naissance à cette séparation, alors vous vivrez le même genre de relation de couple et les mêmes conséquences ou pires.

Heureusement, la vie s'arrange toujours pour vous faire prendre conscience de vous afin de faire des choix plus élevés pour votre bonheur et j'espère que cet article pourrait vous apporter un nouveau point de vue.

 

Est-il trop tard pour revenir ensemble ?

Une des réactions habituelles que nous avons lorsque l'autre se sépare de nous dans une relation de couple est celle de garder espoir qu'il ou qu'elle revienne.

D'autres vont se faire croire que cela ne les affecte pas, mais dans les profondeurs de leurs sentiments, la vérité est toute autre !

Cela semble normal de vouloir le retour de l'autre, mais sans nous en rendre compte, nous augmentons nos souffrances en ajoutant un élément très destructif, soit les attentes d'un résultat particulier.

En voulant retenir l'autre qui vient de partir, nous ne faisons que l'harceler, l'obliger et le supplier à satisfaire nos désirs égoïstes, ne pas nous laisser seul, sans aucune considération des sentiments et intentions de l'autre.

Cela a pour effet de l'éloigner encore plus loin de nous, car l'autre observe notre manque de conscience à son égard et notre manque de conscience à notre égard.

Nous ne pouvons pas revenir ensemble selon le même passé, car c'est justement ce passé qui a donné naissance à cette séparation. Le passé ne se change pas, mais nous pouvons changer notre conscience en choisissant une nouvelle façon d'être qui pourrait produire des conséquences différentes dans la relation.

 

S'observer au lieu d'observer l'autre

Cependant, peu de gens ont le désir ni le courage de s'observer et ainsi découvrir certains aspects d'eux qu'ils préfèrent cacher au lieu de s'améliorer. Ils croient que ce sont les autres qui doivent s'améliorer et les autres croient aussi la même chose.

Par conséquent, personne ne s'améliore au moyen de nouveaux choix d'être plus élevés et ainsi rester dans des choix d'être moindres.

Ensuite les gens parlent qu'ils évoluent, mais ne sont pas conscients de ce veut réellement dire évoluer en conscience de soi !

D'autres pensent qu'en lisant des livres de relation, en suivant des formations en développement personnel, que cela va transformer leur conscience.

Rien n'est plus éloigner de la vérité !

La conscience est la somme de nos sentiments provenant de nos expériences dans les relations et non l'accumulation de mots dans notre esprit par la lecture ou l'écoute.

L'accumulation de mots ne remplace pas l'action, laquelle est la relation. Trop de gens croient que plus ils apprennent des choses et plus ils connaissent la vie... La conscience ne s'apprend pas, elle se vit en pensée, parole et action...

Ainsi, la relation ne change pas, car personne ne change sa conscience... et personne n'accepte la responsabilité de ses états d'être dans les relations.

Ils préfèrent accuser ou blâmer les autres afin de les forcer à changer, car ils ont atteint un niveau de conscience tellement supérieur aux autres, mais cela n'est pas la conscience, mais une version contrefaite qui se nomme l'accumulation de mots sans expériences propres.

Avec les mots, ils croient avoir le pouvoir de faire agir les autres et ainsi éviter d'agir par peur, par manque de confiance en eux.

 

Avons-nous oublié le processus de la création qui produit un résultat ?

Nous savons qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas concernant notre façon d'être dans cette relation de couple. Sans nous en rendre compte, nous avons blessé l'autre dans ses sentiments et il a décidé de se faire du bien en nous quittant et cela, malgré de nombreuses façons de nous dire qu'il n'était pas bien.

L'autre ne s'en va comme ça ! Il s'en va parce qu'il n'est pas bien ou parce qu'il se sent mieux avec une autre personne.

Comme nous ne pouvons pas changer le passé, nous ne pouvons pas également changer les conséquences, les résultats. L'autre est partie avec une blessure dans l'âme qui ne s'oublie jamais ou il est parti en toute liberté.

Observez-vous et vous verrez que vous n'avez jamais oublié ceux qui vous ont blessé, ceux qui vous ont ridiculisé et ceux qui vous ont empêche d'être libre.

De nombreuses personnes demeurent ensembles même si elles sont blessées, ridiculisées ou contrôlées. Elles vivent en fait, une vie de désespoir tranquille.

Elles préfèrent la sécurité à l'amour !

Ainsi, le processus est notre façon d'être dans la relation qui crée un résultat. Nous sommes un processus de création, car nous sommes des créateurs qui créent la réalité par choix ou par l'absence de choix.

Nous créons cela consciemment ou inconsciemment.

Curieux, la plupart d'entre-nous ne sont pas conscients de ce choix libre et imitent les autres sans s'en rendre compte !

 

Pouvons-nous comprendre notre façon d'être ?

Toutes nos relations de couple commencent de la même façon. Nous avons à l'esprit ce que l'autre peut nous donner, peut nous offrir de plus que les autres et si cela nous convient, alors une relation sérieuse prend forme.

Cela n'est pas l'amour, mais rares sont les gens qui se rendent compte que cela est une transaction, un échange avec des conditions.

Nous observons notre environnement et presque tout le monde vit ainsi. Cela crée une fausse croyance concernant les relations de couple, un mythe social qui nous endort dans cette habitude.

Sans nous en rendre compte, nous utilisons l'autre pour combler nos besoins et ainsi créer une forme de dépendance qui détruit l'amour. Une peur inconsciente se manifeste en nous afin de ne pas perdre ces besoins essentiels que l'autre nous apporte pour notre bonheur.

Pour nous protéger de cette peur de perdre nos besoins pour être heureux, pour ne pas être seul ou pour survivre, nous utilisons des moyens pour retenir l'autre. Ces moyens sont des façons d'être qui empêchent l'amour de s'exprimer.

Voici quelques-uns des plus populaires :

  • Nier les vérités, les sentiments

  • Douter des intentions

  • Critiquer les choix et préférences

  • Accuser et défendre ses idées

  • Argumenter avec les mots

  • Contrôler les actions

  • Juger les décisions

  • Condamner les résultats

  • Punir les erreurs

  • Imposer des conditions

  • Se croire meilleur et supérieur

  • Oublier et ignorer l'autre

 

Ces états d'être doivent exister afin d'avoir la possibilité de choisir d'expérimenter leur contraire. Par exemple, nier les sentiments de l'autre ne fonctionne pas pour bien s'entendre, mais sans la négation, nous ne pouvons pas faire entrer librement dans notre conscience, l'acceptation des sentiments de l'autre.

Lorsqu'il y a un choix, nous pouvons choisir. En l'absence de choix, aucun choix n'est possible. Mais en réagissant, nous répétons le même comportement sans s'en rendre compte.

Ainsi, vous devez accepter et comprendre qui vous n'êtes pas afin de percevoir en vous, qui vous êtes et ainsi avoir un choix conscient.

Dans votre relation avec votre partenaire, pouvez-vous observer qui vous n'êtes pas ou écouter l'autre vous dire ce qu'il n'aime pas de votre façon d'être ?

Puis d'accepter cela, de comprendre cela sans juger et ainsi choisir autre chose ?

 

La relation n'est pas un moyen pour obtenir quelque chose

Dans la relation, ce qui compte n'est pas de vous concentrer sur l'autre, de rendre heureux l'autre, mais bien de vous connaître d'abord, de penser à vous d'abord.

Qu'est-ce que vous êtes en train de penser, de choisir, de vouloir, de sentir, de faire, de dire, etc. C'est lorsque vous êtes de plus en plus conscient de vous, que vous pouvez être de plus en plus conscient de l'autre.

L'amour n'est pas de tout donner à l'autre, d'être obsédé par l'autre, mais bien de vous inclure parmi les gens que vous aimez. L'amour va plus loin, elle vous suggère de vous mettre en première place.

Cela ne veut pas dire que l'autre ne compte pas, cela veut dire que vous devez vous aimer autant que l'autre, mais de ne pas vous oublier.

Si vous ne le faites pas, alors vous oubliez la personne la plus importante de votre vie, vous-même ! Vous devez être conscient de vos sentiments d'abord afin d'être conscient de ceux de l'autre.

Les relations existent afin de pouvoir choisir des états d'être que l'on veut expérimenter avec les autres.

Vous pouvez croire que vous êtes une personne généreuse, mais sans faire une action généreuse, alors vous n'avez aucune conscience à ce sujet.

Il y a une grande différence entre parler et agir.

 

C'est par le partage que l'on reçoit !

Lorsque vous êtes conscient de vous et de l'autre dans une relation, alors vous prenez conscience que vous êtes UN dans la relation. Cela veut dire que personne n'est plus important que l'autre et personne n'est meilleur que l'autre.

Et tout ce que vous désirez pour vous, il suffit de l'offrir à l'autre par choix libre et conscient afin de faire l'expérience de l'avoir.

C'est par le partage que l'on reçoit et c'est par l'accumulation qu'on a peur de le perdre.

La séparation de couple a pris naissance, quand vous avez oublié d'offrir à l'autre, ce que vous désirez pour vous, car vous avez utilisé l'autre pour obtenir quelque chose qui était déjà en vous.

La source de toute chose est déjà en vous, mais avez-vous oublié la très grande joie d'être cela en relation avec l'autre, peu importe ce que vous faites ?

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.