Qui voudrait gérer sa relation amoureuse avec joie ?


Y a-t-il un choix, un moyen plus élevé que de contrôler l'autre afin d'obtenir ce que nous voulons dans une relation d'amour ?


 

 

Comment gérer une relation amoureuse ?

 

N'avons-nous pas une certaine inquiétude de perdre l'autre, lorsque nous l'aimons et avons besoin de son amour pour être heureux dans la vie ?

Est-ce que notre réaction apprise est de tout faire pour le retenir, sécuriser cette relation, protéger notre exclusivité ou possession et ainsi tuer toute forme de liberté par le contrôle, le pouvoir sur l'autre ?

Vouloir gérer une relation amoureuse apporte des inquiétudes et des peurs, car cela va à l'encontre de notre nature et celle de l'autre.

 

Gérer une relation amoureuse, c'est inviter la peur, et non la joie

Parce que nous croyons que notre bonheur dépend de l'autre et que notre monde vit ainsi, alors nous avons une profonde croyance, que cela est vrai.

Nous croyons cela, non pas parce que c'est vrai, mais parce que des milliards de gens y croient.

En vérité, cela n'est pas vrai. Le bonheur n'est pas un résultat, mais bien un état d'être qui produit des résultats. Comme nous sommes très peu à observer et à comprendre cela par choix, alors une grande part de l'humanité le perçoit faux, au départ.

La peur est l'agrandissement de l'inquiétude, et l'inquiétude est un état d'esprit malheureux, lorsque nous sommes dans l'attente d'un résultat en particulier.

Ainsi, ce résultat en particulier est d'utiliser une relation amoureuse afin d'être heureux. De contrôler, de gérer quelqu'un afin de l'obliger à faire quelque chose pour notre satisfaction, peu importe la liberté de l'autre ni son bien-être.

 

Les solutions malveillantes pour gérer l'autre

Et nos malheurs se produisent, lorsque l'autre n'a pas envie d'exécuter nos ordres et alors, nous utilisons en toute inconscience et par habitude apprise, des moyens malveillants pour arriver à nos fins. Des moyens comme :

  • Le jugement qui produit un sentiment de haine
  • L'intimidation qui produit un sentiment de gêne
  • La violence qui produit un sentiment de terreur
  • La condamnation qui produit un sentiment de souffrance
  • Les conditions qui produisent un sentiment d'infériorité

Sans s'en rendre compte, nos inquiétudes nous amènent à réagir sans choix et ainsi produire chez l'autre, des sentiments et des émotions qui ne lui font pas du bien et alors, l'envie le motive à s'éloigner de nous.

Par conséquent, vouloir gérer, contrôler l'autre, afin de ne pas perdre quelque chose d'essentiel pour être heureux, provoque exactement le contraire de ce que nous voulons.

Et si l'autre cherche à nous contrôler, alors nous ressentons la même chose.

 

Être dans l'attente, c'est ne pas choisir et vivre malheureux !

Pouvons-nous observer, que nous n'avons jamais eu de choix plus élevé pour notre bonheur dans une relation amoureuse ?

En fait, nous ne sommes pas conscients qu'il existe d'autre choix, pour ainsi dire !

Nous avons imité des imitateurs qui eu aussi, ont réagi par l'absence de choix, en croyant que le bonheur est d'obtenir quelque chose des autres, donc de dépendre d'eux, d'avoir besoin d'eux !

Puis, je regarde autour de moi, et je vois tous ces milliards de gens croire aussi en la même chose... ce qui provoque en moi, que cela doit être vrai.

Mais si mon bonheur dépend des autres, alors je vis constamment dans l'entente, et je suis malheureux, si je ne l'obtiens pas des autres.

Je n'ai pas de choix concernant mon bonheur, car l'autre est ma seule solution.

Difficile de croire le contraire, n'est-ce pas ?

Par conséquent, jamais il ne me vient à l'esprit, que je pourrais être ma propre solution à mon bonheur, car l'habitude est tellement profonde en moi !

Est-ce que cela à du sens ?

 

Vivre sans attentes, c'est agir avec joie !

Comment pouvons-nous connaître vraiment ce qui fait du bien à nous et à l'autre dans une relation amoureuse, si nous n'avons pas de choix, mais une réaction apprise, un seul moyen ?

La liberté n'est pas de faire ce que vous voulez, mais bien de choisir de faire ce que vous voulez ! La différence est vaste.

Mais réagir à une seule solution, cela n'est pas choisir, mais se conformer par habitude à une seule croyance.

Vivre sans les attentes des autres, sans avoir besoin d'eux, c'est vivre heureux, peu importe ce que l'autre est, fait ou a.

Voilà ce qu'est vivre dans la joie !

Je ne dis pas que je ne veux rien des autres. Je dis que le besoin apporte des malheurs en attendant que l'autre nous rende heureux, tandis que si j'ai des préférences, alors j'ai un choix libre et non une seule façon.

Je suis le créateur de mon bonheur en étant d'abord heureux dans ma relation amoureuse. Le bien-être en moi et en l'autre se produit par ma façon d'être, peu importe ce que je fais.

Si je suis bien et que l'autre ne l'est pas, alors cela ne fonctionne pas.

Si je suis mal et que l'autre est bien, alors cela ne fonctionne pas.

Si je suis mal et que l'autre est mal, alors cela ne fonctionne pas.

Que reste-t-il comme façon d'être qui fonctionne ?

 

Probablement que vous cherchez une solution hors de vous afin de vivre une relation amoureuse dans la joie, mais si vous n'êtes pas conscient de ce qui crée le contraire, alors la joie n'entrera jamais en existence en vous.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.