Comment savoir ce qui vous intéresse comme travail ?


S'il était facile d'être heureux au travail, ne serions-nous pas nombreux à être joyeux, libres et passionnés ?


Avez-vous déjà été forcé à l'école, d'apprendre un sujet et passer des examens afin de savoir qui est le meilleur dans un domaine ?

Cela a créé une division dans nos relations entre un gagnant et des perdants, et ainsi lutter, rivaliser afin d'obtenir cette gloire du gagnant, cette sensation de supériorité au devant des autres.

Notre joie d'enfant, d'être ensemble, a fait place à une "saine compétition" et ainsi avoir peur de ne pas faire partie des perdants, car on nous a dit que les perdants étant des gens inférieurs, des "loosers".

Par conséquent, notre intérêt s'est porté sur les résultats pour bien paraître, pour être à la hauteur, pour être reconnu.

Là est tout le problème de l'enseignement et de nos habitudes inconscientes !

 

 

Comment choisir son travail ?

 

Ce qui vous intéresse vraiment n'a aucun lien avec les résultats !

Peu importe le domaine que vous appreniez, ce qui comptait étaient les résultats.

Puis un jour, vous avez entendu parler, que vous étiez obligé de travailler pour gagner votre vie, gagner de l'argent, pour des résultats encore une fois.

Et vous avez choisi un domaine, non parce qu'il vous intéressait vraiment, mais bien parce que vous aviez des bonnes notes d'examens, des résultats plus élevés que les autres et avoir l'opportunité d'aller loin à l'école, gagner plus d'argent, plus de reconnaissance avec un titre...

Avez-vous, comme presque tout le monde, été hypnotisé par les résultats, par les apparences, au lieu du processus qui créé les résultats, et ainsi oublié de vous intéresser à un domaine que vous aimez, peu importe les résultats ?

Comprenez-vous la question ?

 

Ce que vous aimez a tout intérêt avec votre liberté de choisir et vos sentiments

Comme démontré, il est assez rare que nos choix à l'école concernant notre domaine de travail soient en fonction de nos véritables intérêts.

Il y a aussi une certaine pression de l'environnement pour imiter les autres afin de ne pas être trop différent... et obéir à l'autorité qui juge, qui croit avoir toujours raison et vous, toujours tort.

Cependant, si vous suivez un groupe sur Facebook, Linkedin ou Google + dans un domaine quelconque, il y a de forte chance que cela pourrait être en résonance avec votre véritable intérêt et non selon des résultats.

En fait, si vous voulez savoir ce qui est vrai pour vous à propos d'une chose précise, observez comment vous vous sentez par rapport à celle-ci. Votre vérité suprême se trouve toujours dans vos sentiments les plus profonds.

Ainsi, personne ne vous a obligé à vous inscrire sur ce groupe, votre choix s'est initié par votre totale liberté sans penser à ce que valait le mieux pour vous ni en voulant un résultat, n'est-ce pas ?

Avez-vous eu ce genre de liberté à l'école ? Avez-vous été éduqué à respecter vos sentiments et vos intentions ? Avez-vous été forcé de chercher un domaine pour gagner votre vie ?

 

Ce que vous aimez ne se trouve jamais dans votre esprit

Ce que vous aimez ne peut pas être quelque chose dans votre esprit, mais bien dans votre âme où se trouvent vos sentiments et votre liberté. Y penser, c'est s'éloigner de votre vérité ! C'est chercher ce qui vaut mieux pour vous et non ce qui est vrai pour vous.

Si ma femme me demandait "est-ce que tu m'aimes ?" et que ma réponse soit "un instant, je vais y penser", ma réponse ne plairait sûrement pas à ma femme !

Voilà pourquoi, tant de gens ne savent pas le domaine qu'ils aiment et écoutent les gens qui ne savent pas non plus, le domaine qu'ils aiment.

D'autre part, prendre conscience du domaine que vous aimez est insuffisant pour dire que vous avez une grande passion.

 

Sans passion et sans compassion, ce que vous faites est inutile

La passion est un amour de soi, un état d'être dans l'âme qui se transforme en un état de faire par la création, peu importe les résultats.

Il ne peut y avoir de compassion envers les autres sans la passion envers vous et il ne peut y avoir de passion sans la connaissance de soi.

En d'autres termes, si ce que vous faites n'est pas quelque chose que vous aimez vraiment et qui n'apporte pas de valeur ni de bien-être dans la vie des gens, selon eux, alors ce que vous faites est inutile, peu importe votre niveau d'éducation et votre domaine.

Cette passion et cette compassion ne s'enseignent pas à l'école, car on vous a plutôt forcé à obéir à l'autorité et à imiter. Ainsi, vous vous ressemblez tous dans le même domaine du travail.

Se connaître, c'est choisir des états d'être dans nos relations afin d'évoluer en conscience de soi, en amour de soi et ainsi être unique, être différent des autres.

 

Vous êtes unique par votre façon d'être, peu importe ce que vous faites !

Prenons deux personnes aux capacités relativement égales. Les deux ont le même diplôme, elles sont à la tête de leur classe, elle comprennent ce qu'elles font, les deux savent se servir de leurs outils de travail, mais l'une d'elles a tout de même plus de succès que l'autre. L'une prospère tandis que l'autre lutte.

Quelle est la différence ?

Ainsi, dans cette exemple, l'une réussit et l'autre pas, non pas à cause de ce que fait l'une ou l'autre, mais à cause de ce qu'elles sont.

Une personne est gentille, joyeuse, serviable, ouverte, rieuse, prévenante, utile, respectueuse, confiante, même très heureuse dans son travail, tandis que l'autre personne est méchante, distraite, indifférente, plaignante, fermée, irrespectueuse, désagréable et rancunière dans ce qu'elle fait.

Maintenant, si vous devez choisir les états d'être les plus magnifiques comme la compassion, la tolérance, l'attention, la bonté, la compréhension, l'acceptation, l'amour ?

Quelle serait votre expérience dans votre travail ?

Ce qui compte dans le choix d’un travail est ce que vous aimez faire et non ce que vous pensez faire !

 

Choisir l'emploi ou un choix plus élevé

Comme l'école ne vous enseigne pas la connaissance de soi, ni votre pouvoir de création ni la coopération entre nous, alors par défaut, vous développez des habitudes pour l'emploi, l'imitation et la compétition.

  • L'emploi qui produit l'obéissance, les règles à suivre et la dépendance ;

  • L'imitation qui produit l'inconscience, l'indifférence et la discrimination ;

  • La compétition qui produit la rivalité, la supériorité et les conflits.

 

Vous vivez ainsi dans une profonde division au lieu de l'unité. Et la mesure de l'amour, de qui nous sommes, est l'unité, non la division.

Il n'y a rien de mal à travailler pour un autre, mais si vous n'avez pas eu de choix libre dès votre enfance, comment prendre conscience de ce qu'est un choix ?

Comment savoir ce qui est vrai pour vous si vous n'expérimentez pas vos propres décisions ni créations ? Comment savoir ce qui fonctionne pour vous si vous n'avez aucune conscience de ce qui ne fonctionne pas pour vous ?

Par conséquent, l'emploi est un choix moindre qui existe afin de faire un choix plus élevé. Et en l'absence de choix moindre, aucun choix élevé n'est possible.

 

Puis-je vous offrir un peu de ma personne, si vous me le permettez, non pas pour vous orienter, mais pour vous apporter des points de vue nouveaux afin de prendre la meilleure décision pour vous concernant ce que vous aimez faire ?

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.