Comment avoir de l’initiative pour rencontrer quelqu’un qui vous intéresse ?


Lorsque vous comprenez le rejet, la timidité et l'apparence, alors vous êtes en mesure de rencontrer, d'aborder n'importe qui avec confiance.


 

 

Avoirde l'initiative pour rencontrer quelqu'un

 

Êtes-vous hésitant à faire les premiers pas dans une rencontre ?

Sentez-vous un grand inconfort, un profond malaise ?

Je vous comprends, car j'ai moi aussi expérimenté cela et la plupart des gens l'ont vécu, mais si vous cherchez des solutions, sans comprendre votre situation, alors vous vous exposez à de plus grandes difficultés pour rencontrer quelqu'un.

Vous risquez même, de vivre dans la peur qui va vous paralyser et qui va tuer toute initiative pour rencontrer une personne qui vous intéresse.

Voici les étapes simples pour vous libérer du rejet, de la timidité et des apparences :

 

  • Un problème ne se solutionne pas avec une solution

  • Le rejet est une chose nécessaire et naturelle

  • La timidité est un manque d'intérêt aux autres

  • L'apparence est insuffisante pour séduire

 

Un problème ne se solutionne pas avec une solution à faire (absolument !)

Le rejet, la timidité ou l'apparence physique est très simple à surmonter, mais parce que vous avez une profonde croyance dans votre façon de solutionner un problème, alors vous réagissez par une façon habituelle qui ne fonctionne pas.

Cette profonde habitude est celle de vouloir trouver une solution à un problème.

Lorsque des millions de gens, voire des milliards, croient qu'un problème se résout avec une solution, alors il est difficile de ne pas y croire.

Cela peut paraître étrange, mais solutionner un problème n'est pas dans la recherche d'idées à faire hors de vous pour corriger votre situation. En cherchant des solutions hors de vous, alors vous vous éloignez, vous fuyez la véritable solution, vous êtes la solution et ce que vous avez faire est de : NE RIEN FAIRE IMMÉDIATEMENT.

 

Vous devez accepter et comprendre que les autres ne sont pas la solution à votre problème

Vous êtes celui qui vit le rejet, vous êtes celui qui est timide et vous êtes celui qui croit que l'apparence est la seule chose qui compte pour rencontrer quelqu'un.

Chercher une solution chez les autres, sans comprendre d’abord qui et comment le problème a été créé, est une des plus profondes croyances qui ne fonctionne pas et si vous ne changez pas cette croyance, alors rien ne va changer, peu importe ce que vous allez faire.

Pour changer une croyance, il faut accepter et comprendre la situation actuelle, le problème, sans porter de jugement ni le condamner afin de faire entrer dans votre esprit, un choix plus élevé.

Car en l'absence de choix, aucun choix n'est possible.

Vous devez accepter et comprendre, le rejet, la timidité et l'apparence. Vous devez éviter de réagir en cherchant une solution, car ainsi vous fuyez, vous avez peur de vous connaître tel que vous êtes.

 

Le rejet est une chose nécessaire et naturelle

Lors de mes premières rencontres avec les filles, je n'étais pas conscient qu'elles avaient aussi des préférences et que cela était parfaitement naturel.

Le rejet des filles m'a rapidement fait comprendre que je ne pouvais pas plaire ou intéresser tout le monde et pas tout le monde pouvait me plaire ni m'intéresser.

Cependant, la réaction des filles qui étaient en groupe me faisait mal, car le rejet était plutôt une forme pour me ridiculiser. J'ai compris ensuite, de toujours aborder une fille qui était avec une autre fille ou seule, car les filles en groupe n'ont pas l'intention de rencontre quelqu'un, mais de s'amuser ensemble.

Certaines fois, la fille n'avait pas d'intérêt, mais au lieu de me dire sa vérité dès le début, elle la dissimulait, et alors, je persistais en ne sachant pas ce qui se passait et pourquoi elle avait une attitude plus ou moins intéressée. Et puis, elle me rejetait sans que je sache pourquoi. J'ai compris que plusieurs filles ne disaient pas leur vérité par manque de confiance en elles.

Le rejet m'a aussi fait comprendre, que je pouvais me faire rejeter selon ma façon d'être dans une relation. J'ai compris que je pouvais plaire à une fille, mais que cela était insuffisant pour avoir une conversation intéressante.

Le rejet m'a aussi crée une peur, une peur qui paralyse mes actions pour rencontrer quelqu'un. Les rejets expérimentés ont créé en moi, des sentiments malheureux et au moment de vouloir aborder quelqu'un, ces souvenirs venaient me hanter et ainsi remettre à plus tard ou à jamais l'action.

Suis-je le seul à avoir vécu cela ? Bien sûr que non !

Ainsi, le rejet est nécessaire pour comprendre les autres et me comprendre.

Mais en portant un jugement de mal sur le rejet, en portant un jugement de mal sur mes sentiments, alors j'évitais de comprendre la situation et ainsi produire en moi, ce sentiment malheureux du rejet.

Ce qui importe est de déterminer immédiatement, si l'autre a un intérêt sincère envers nous. De poser une question afin d'obtenir une réponse "oui".

J'aimerais discuter avec toi, est-ce que tu me donnes ta permission ?

Une réponse "oui" est essentielle afin de ne pas avoir de doutes.

 

La timidité est un manque d'intérêt aux autres

La timidité n'a rien à voir avec le fait de parler peu. Souvent, la gêne ou la timidité survient en relation avec quelqu'un que l'on ne connaît pas.

Avec les inconnus, nous ne savons pas quoi parler et alors on arrive à croire que la timidité est dans le fait de ne pas parler.

Rien n'est plus éloigne de la vérité !

Le plus difficile à faire dans une nouvelle rencontre n'est pas de faire les premiers pas, mais bien de continuer une conversation intéressante, une fois que vous avez fait les premiers pas.

C'est là que la timidité prend naissance, c'est la qu'arrive la peur d'avoir un blanc de mémoire, et c'est souvent durant ce moment, que vous pouvez être rejeté, car vous ne savez pas quoi dire qui pourrait intéresser l'autre.

Et savez-vous ce qui intéresse le plus les autres ?

Eux-mêmes, tout simplement ! Tout comme vous !

Alors ne cherchez pas à parler de vous, mais ayez l'intention de vouloir connaître les autres concernant ce qui les passionne dans leur vie ou ce qu'ils n'aiment vraiment pas ?

La timidité est simplement une habitude apprise, une absence ou une profonde inconscience de ne pas s'intéresser aux autres, donc d'être concentré sur vos désirs égoïstes.

Et lorsque vous avez de l'intérêt envers les autres, alors ils en auront envers vous de façon naturelle et sans aucun effort.

 

L'apparence est insuffisante pour séduire

Je regardais cette fille au loin et j'appréciais sa beauté. Mon esprit me disait, Claude elle est trop belle pour toi ? Donc ma peur venait de la comparaison, de ne pas être à la hauteur pour elle.

Mais avez-vous constaté, que c'est souvent ceux qui ont une apparence ordinaire qui rencontrent des personnes moins superficielles et de belle apparence ?

Notre monde met tellement l'importance sur la beauté physique, que nous croyons presque tous, que l'apparence est la seule valeur qui compte dans les rencontres.

Ainsi, les gens croient qu'ils doivent tout faire pour plaire ou séduire les autres afin d'être remarqués, être une belle image, être à la hauteur.

Est-ce que l'apparence est pour compenser leur peur du rejet en cherchant à ce que les autres fassent le premier pas ?

Est-ce que l'apparence est pour compenser leur timidité en cherchant à ce que les autres lancent la conversation ?

Il est tout à fait correct d'avoir une belle apparence, mais si vous désirez rencontrer et trouver l'amour de votre vie, vous devez voir plus loin que les apparences.

Voir que l'obsession à propos de l'apparence cache de profondes peurs et des désirs purement égoïstes.

Cela ne veut pas dire d'oublier les apparences, cela veut dire qu'un être humain est beaucoup plus qu'une image.

La véritable séduction dans une rencontre réside à la fois dans l'apparence, la confiance et l'attitude d'une personne dans la relation, non dans la beauté physique uniquement.

 

Agir avec confiance, c'est comprendre vos peurs

Vous ne pouvez pas avoir de l'initiative pour rencontrer quelqu'un, si vous n'acceptez pas et ne comprenez pas vos peurs.

  • La peur du rejet

  • La peur de ne pas savoir quoi dire

  • La peur de ne pas avoir une belle apparence, être à la hauteur

 

En les comprenant, vous les dépassez, mais en les niant, vous ne faites que leurs donner plus de force, plus de pouvoir dans vos croyances inconscientes.

La plus grande peur est celle d'affirmer que vous n'avez pas peur !

La confiance n'est pas l'absence de peur, mais l'acceptation de la peur et choisir de surmonter cet inconfort sans connaître les résultats.

 


 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.