Vouloir créer un monde meilleur, c'est continuer à le détruire !


Il n'y a pas de solution à faire pour transformer ce monde sinon une solution à être avant tout.


Il y a les guerres et les meurtres atroces qui continuent sur notre planète !

Les divisions et les querelles sont de plus en plus nombreuses !

Nous n'avons pas encore solutionné le problème de la famine !

La violence est utilisée comme solution pour arriver à nos fins !

La justice est une forme de contrôle et de vengeance !

Les religions et les politiques divisent et manipulent les gens !

Mais il y a quelque chose de pire à tout cela, il y a l'inconscience de soi !

Voilà le plus grand problème que nous faisons face chacun de nous.

Et vouloir créer un monde meilleur sans se transformer soi-même est la plus grande ignorance qui soit.

 

 

Créer un monde meilleur

 

Nous sommes le monde que nous observons

Nous observons le monde et nous le voyons insensible et monstrueux, mais comment sommes-nous perçus par le monde ? Ne sommes-nous pas le monde à leurs yeux ?

Je lisais toutes ces solutions à faire sur Internet ou dans les livres pour améliorer notre monde, améliorer la vie sur notre planète .

J'écoutais tous ces politiciens, ces gens instruits et ces leaders nous dire comment faire pour avoir une meilleure société.

J'observais toutes ces personnes vouloir le pouvoir et l'autorité sur les autres afin de les contrôler et les faire agir sans aucune liberté.

Tous ces gens croient qu'il faut faire quelque chose pour améliorer notre monde et pourtant, rien ne semble s'améliorer.

Ils regardent l'extérieur, jamais en eux à l'intérieur... et nous les imitons.

Vouloir créer un monde meilleur sans se transformer soi-même est ce qui recrée les mêmes situations, car les conditions qui donnent naissance aux problèmes ne sont pas transformées.

 

Il n'y a pas de solution à faire pour améliorer le monde sinon à être !

Lorsque des milliards de gens croient en quelque chose, il est difficile de croire en autre chose, n'est-ce pas ?

En fait, nous utilisons le verbe "faire" depuis des milliers d'années comme solution à nos problèmes et cela ne fonctionne pas, car les conditions qui donnent et redonnent naissance à ces problèmes ne sont pas changées.

Ces conditions en sont notre façon "d'être" dans les relations.

Nous tous avons oublié qu'il n'y à rien à faire pour améliorer notre monde de relation sinon à être.

À transformer notre façon d'être, notre façon de nous traiter.

 

Être, c'est être conscient de soi puis des autres

C'est là qu'il faut regarder, en chacun de nous, et non de regarder les autres pour les juger, les condamner, les critiquer, les accuser et les maudire.

De regarder avec attention, consciemment, mes états d'être en relation avec les gens, peu importe ce que je fais.

Je dois être conscient de mes sentiments bien ou mal, non de réagir inconsciemment en oubliant mes sentiments, car si j'oublie mes sentiments, alors j'oublie ceux des autres.

Si je me sens mal, de ne pas réagir en faisant quelque chose, mais d'avoir l'intention de me comprendre et de déclarer à l'autre ce sentiment d'une manière douce mais complète sans aucune violence ou vengeance.

L'inconscience de soi, c'est ne pas être conscient de sa façon d'être dans les relations et cela se produit, lorsque nous mettons l'importance uniquement sur le "faire" et que nous avons oublié l"être".

L'oublie de mes sentiments est ce qui cause le manque de passion envers moi et le manque de compassion envers les autres. Cet oublie a été causé par mes prédécesseurs qui n'avaient aucune conscience de leurs sentiments et ainsi me conditionner depuis mon enfance à les imiter.

En les imitant, alors je contribue à mon tour, à recréer cette même inconscience sans m'en rendre compte.

 

Qui est responsable d'avoir créé ce monde ?

Notre société est fondée sur la culpabilité, non sur la responsabilité. Sur le bien paraître, non sur l'honnêteté. Sur l'oublie de soi, non sur la conscience de soi.

Voilà pourquoi rien ne change, car personne ne se voit responsable, nous avons peur du jugement et ainsi vouloir bien paraître pour se protéger du mal.

Sans nous en rendre compte, chaque action que nous faisons sans être conscients de nos états d'être causent de plus en plus de division, de conflits et de destructions.

Qui alors est responsable ?

Je le suis et j'ai contribué à créer ce monde en oubliant de m'observer dans mes relations, en oubliant d'être attentif à mes sentiments et ceux des autres.

En acceptant ma responsabilité (et non ma culpabilité) et en comprenant mon conditionnement provenant des autres nés avant moi, alors je suis conscient d'avoir créé ce monde par ma façon d'être dans les relations.

Sans cette responsabilité acceptée, jamais je n'aurai de motivation ni de joie pour me transformer, choisir une nouvelle façon d'être et ainsi transformer ce monde de relation.

Tout débute par moi, vraiment tout !

Mais si je regarde ce monde, ces milliards de gens, alors je peux croire à tort que tout débute par les autres et ainsi ne rien transformer en moi.

Les autres vont probablement croire la même chose que moi et personne ne se transformera...

 


Claude Lasanté