Ai-je fait l’erreur d’utiliser ma femme comme solution à mon bonheur ?


Mes erreurs prennent racine non pas dans la méchanceté, mais dans mon inconscience de ce qui fonctionne dans les relations.


Je me suis trompé totalement à propos des relations amoureuses !

Je les ai utilisé comme moyen ou solution pour que ma femme me rende heureux et ainsi changer l'amour en dépendance, en peur puis en conflits.

Cependant, je suis reconnaissant de m'avoir rendu compte et accepter cela afin de faire un choix plus élevé, un choix plus aimable dans mes relations.

 

 

Faire l'erreur utilise rma femme comme solution

 

Mon bonheur dépendait de ma femme

Lorsque je me suis ma marié, j'ai cru que j'allais vivre avec une seule personne pour le restant de ma vie.

J'avais observé les apparences des couples et je les ai imité en pensant que le véritable but dans une relation de couple était de rendre l'autre heureux et l'autre, de me rendre heureux.

Les premiers mois de mariage furent agréables et cela me permettait de me sentir en sécurité, me sentir confortable, me sentir aimé.

J'étais convaincu que si j'étais heureux, c'était à cause de ma femme et si ma femme était heureuse, c'était à cause de moi.

Donc, mon bonheur dépendait de ma femme, elle était la solution à mon bonheur.

Voilà mon erreur, mon choix moindre en toute inconscience.

 

Ma dépendance a créé mon inquiétude et ma peur de perdre l'amour de ma femme

Cette dépendance avait créé en moi, le besoin d'amour de l'autre.

En vérité, je vivais dans l'inquiétude en me demandant combien de temps cet amour allait durer et ainsi vivre dans la peur de perdre l'amour de ma femme.

Cette peur a engendré en moi, sans m'en rendre compte, un comportement méprisant, méchant, un comportement détestable afin de la retenir, la contrôler et chercher des conditions pour l'obliger à respecter sa promesse.

J'avais oublié que la nature d'un être humain est la liberté de choix en exprimant un amour sans condition.

Les conflits se sont alors multipliés ainsi que la violence verbale et le divorce est arrivé après 11 mois de mariage.

 

L'importance des sentiments inconfortables

Durant quelque temps, j'ai été triste et blessé concernant ce divorce, mais mes sentiments malheureux m'ont fait prendre conscience, m'ont réveillé de ce profond sommeil à mon sujet.

J'avais tendance à porter un jugement de mal sur mes sentiments inconfortables, au lieu de les accepter et comprendre que c'était moi qui les avais créés, j'en étais le responsable par ma façon d'être dans mes relations.

Je percevais les relations comme une solution pour obtenir quelque chose, au lieu de voir qu'elles existaient pour me connaître.

J'ai pu me rendre compte que je n'étais pas dépendant de personne concernant mon bonheur et il me suffisait de choisir un état d'être que je voulais vivre et de l'offrir à l'autre afin d'en faire l'expérience pure.

Donc d'être la cause du bonheur à l'autre et ainsi ne pas avoir d'attentes que les autres puissent me rendre heureux, car elles causent l'inquiétude.

Aujourd'hui, je suis sincèrement reconnaissant d'avoir pu comprendre ma situation et ainsi prendre conscience de ce qui fonctionne dans les relations !

 

Suis-je une méchante personne ?

Je comprends maintenant ce qui a incité ma femme à ne plus être avec moi. Non à cause que je suis une méchante personne, mais bien à cause de mon inconscience de la véritable raison d'être des relations.

Depuis plus de 10 ans, je vis une merveilleuse relation amoureuse avec ma nouvelle femme et nous sommes conscients que notre bonheur ne dépend pas de l'autre, mais bien de notre façon d'être en n'oubliant pas d'offrir à l'autre, ce que nous voulons pour nous-mêmes.

Me femme et moi ne sommes pas des "solutions" pour combler nos manques ni pour rendre l'autre heureux, mais bien des personnes créatives pour partager notre complétude.

Nous n'entrons pas dans nos relations en ayant à l'esprit ce que l'on peut obtenir des autres, mais en ayant à l'esprit quel état d'être nous pouvons apporter...

En vérité, il n'y a pas de victimes ni de méchantes personnes dans ce monde, il n'y a que des gens inconscients de ce qu'ils sont.

Comment ne puis-je pas apprécier ce divorce ?

 


Claude Lasanté