Pourquoi votre licenciement pour inaptitude professionnelle pourrait être un réveil prodigieux ?


Après quelque temps et du recul, les pires choses de votre vie sont souvent, les plus grands cadeaux que vous avez reçus ! 


 

 

Licenciemment pour inaptitude professionnelle

Stockphoto

 

Abattu d'avoir été licencié ?

Inquiet de ce que vous allez faire demain ?

Avez-vous de la rage au coeur concernant cette situation injuste ?

Vous savez, beaucoup de gens se font licencier pour inaptitude professionnelle et si vous réagissez de la même façon qu'eux, en croyant être une victime, alors vous allez pourrir votre vie et devenir une personne indifférente.

Heureusement, il y a une autre option pour vous, quelque chose qui pourrait vous faire prendre conscience de qui vous êtes vraiment.

 

Changer votre perception en premier

La première chose à faire, si vous me le permettez, est de remercier la vie pour ce magnifique cadeau que vous avez reçu.

Je comprends que vous vous sentez mal, car j'ai été licencié 5 fois, et la première fois a été très difficile pour moi.

Je ne savais pas ce qui m'arrivait et j'accusais celui qui m'avait mis à la porte en me prenant en pitié, en croyant que j'étais une pauvre victime d'une personne cruelle.

  • Est-ce que mon histoire ressemble à la vôtre ?

  • Trouvez-vous la vie injuste ?

  • Avez-vous remercié la vie pour les bonnes choses que vous avez reçues et maudire la vie, lorsque vous aviez des problèmes ?

  • Comment pouvez-vous connaître votre grandeur et votre pouvoir, si vous portez un jugement sur la vie même ?

 

Mais la dernière fois que j'ai été congédié, je me suis agenouillé au côté de mon lit en remerciant la vie ou Dieu, et jamais plus, je n'ai travaillé pour un autre par la suite.

Perdre votre emploi est une magnifique occasion pour démontrer qui vous êtes... et non pour démontrer qui vous n'êtes pas !

Le choix vous appartient.

 

Les problèmes sont des occasions pour vous réveiller de votre profond sommeil !

J'ai dormi une grande partie de ma vie en ayant suivi l'enseignement des gens qui dormaient encore plus profondément que moi, depuis plus longtemps que moi.

Mes problèmes m'ont réveillé de mon inconscience et ainsi être de plus en plus conscient des problèmes des autres. D'apporter plus de valeur dans la vie des autres sans les convertir ni les obliger à adopter ma conscience.

Vous vivez un problème de licenciement pour inaptitude professionnelle ?

Alors, c'est excellent, car vous allez commencer à enlever vos yeux sur vos intérêts uniquement, et regarder les gens avec une plus grande compassion.

Peu importe ce que vous aimez faire et le domaine qui vous intéresse, il y a des gens là-bas qui cherchent à mieux vivre ou à améliorer leur condition de vie et vous êtes leur aide avec votre profession, votre métier ou votre hobby.

Il est temps de travailler à votre bonheur et celui des autres, non par habitude apprise, à dépendre inconsciemment de vos dirigeants et ainsi les aider à accumuler plus de richesse et de gloire...

Cela divise les relations et provoque de nombreux conflits dans notre monde.

 

Aimez-vous votre profession ?

Ce n'est pas parce qu'un patron ou un dirigeant vous licencie, que vous n'êtes plus apte à votre travail.

Dans bien des cas, ce sont les conditions difficiles et les exigences de plus en plus grandes qui rendent votre travail malsain et ainsi ne plus avoir de motivation.

Si vous aimez votre profession, alors il serait sage de l'utiliser au service des gens, mais il n'est pas facile de voir la différence entre une passion et un domaine de passion.

Plus bas dans cet article, vous pouvez me consulter afin que nous en discutions librement et ainsi arriver à y voir clair, car l'enseignement vous a conditionné l'esprit à choisir un domaine de travail, à gagner votre vie, non à prendre conscience de ce que vous aimez faire ni la compassion dans les relations.

L'amour n'est pas une chose personnelle, mais une chose relationnelle.

Par conséquent, l'amour de faire ou la passion implique aussi les autres.

 

Quels sont les problèmes que les clients vivent dans votre profession ?

La compassion est un amour de faire qui implique les autres, donc votre passion au service des gens.

Lorsque vous vivez un licenciement, vous devez ne pas perdre de vue votre survie de base et ainsi trouver un emploi, car créer votre entreprise individuelle demande un peu de temps afin d'avoir des options éventuellement et être autonome.

Pour que vous puissiez vivre de votre profession, vous devez avoir de la compassion envers les gens. De connaître les problèmes qu'ils vivent et être leur solution. 

En fait, il faut s'assurer qu'une demande existe dans votre domaine et mettre l'importance sur les intentions qui se cachent en arrière de cette demande.

Je découvre et étudie cette demande en utilisant Google qui compile de nombreuses statistiques dans tous les domaines, toutes les langues et la plupart des pays.

Lorsque la demande est bien comprise et ce que les gens désirent, alors vous devez être unique et différent des compétiteurs afin de sortir de l'imitation que votre enseignement a mis en place.

 

Être unique et différent dans votre domaine

L'enseignement produit des imitateurs, des copies conformes, non de gens uniques et différents dans leur profession.

  • Comment pouvez-vous attirer et capter l'attention des clients, lorsque les offres ou les solutions se ressemblent tous ?

  • Comment créer un site Web différent, quand les propositions ou les solutions sont identiques et n'apportent pas de valeur ajoutées aux clients ?

  • Comment se faire rejoindre et être populaire sur Internet, quand les sites Web n'ont pas de contenu original ou différent afin d'éduquer les gens à prendre une bonne décision pour eux ?

 

Vous avez reçu un cadeau par votre licenciement pour inaptitude professionnelle et maintenant vous avez la liberté de choisir une vie monotone ou une vie surprenante.

Je suis à votre écoute... à moins que non !

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.