Pourquoi autant de gens sont-ils malheureux dans la vie ?


C'est en acceptant votre situation malheureuse que vous pouvez vous en libérer par choix, non en la cachant ni en la fuyant avec des solutions qui vous soulagent temporairement !


Lorsque des milliards de gens croient en quelque chose, il est très difficile de croire à autre chose, n'est-ce pas ?

Nous tous croyons que nous devons faire quelque chose pour être heureux, lorsque nous sommes malheureux !

J'ai longtemps cru à cela, mais je me suis trompé... et c'est très bien.

Ici, je ne vous apporte pas de solution pour être heureux... car vous en connaissez des milliers et une de plus ne changera rien...

Non, je vais vous apporter un autre point de vue, qui pourrait je l'espère, vous faire prendre conscience des conditions qui donnent et redonnent naissance à vos malheurs et ainsi choisir librement, votre solution permanente à votre bonheur.

 

 

Pourquoi les gens sont malheureux ?

 

Les apparences du bonheur ne sont pas la vérité

J'ai observé que tous ceux qui cherchent à prouver qu'ils étaient heureux sont en fait, des gens très malheureux, car vouloir montrer ou prouver aux autres quelque chose est en définitif, la réaction d'une personne qui cache sa vérité.

Une personne heureuse n'a pas besoin de prouver quoique ce soit, elle est heureuse, peu importe ce qu'elle fait ensuite.

En vérité, nous allons toujours en manque vers l'extérieur, car nous avons été éduqués à bien paraître au lieu d'être vrai. À être à la hauteur pour ne pas noircir notre image de soi, donc notre ego...

L'ego ou la raison étant ce que nous ne sommes pas.

Vous ne pouvez pas faire quelque chose pour être heureux, vous êtes heureux et ensuite vous faites quelque chose à partir de cet état d'être...

Par conséquent, j'ai cru aux apparences du bonheur, mais en vérité c'était le contraire, car le bonheur est un état d'être intérieur, non un résultat extérieur dans la réalité, non une image.

 

 

Le bonheur n'est pas un résultat d'une solution

Depuis ma naissance, on m'a éduqué et j'ai longtemps cru, que je devais chercher des solutions hors de moi, donc des autres, pour être heureux.

Cela a causé une profonde habitude de ne pas me faire confiance, mais de donner une confiance aveugle aux autres, de compter sur les autres, afin qu'ils m'apportent mon bonheur, mon bien-être, ma survie, etc.

Toutes ces solutions m'ont apporté un bonheur, mais toujours temporaire afin de soulager mes malheurs. Je passais ainsi d'une vitrine agréable à une autre.

  • Je passais d'un emploi agréable à un autre, quand je n'étais plus heureux ou lorsque le patron me congédiait.

  • Je passais d'une femme à une autre, quand je n'étais plus heureux ou elle me quittait, quand elle n'était plus heureuse.

  • Je passais aussi d'un divertissement à un autre afin de soulager ma vie monotonie ou mon ennui.

Par conséquent, j'ai cru comme tout le monde, que je "devais faire" quelque chose pour être heureux, au lieu d'être heureux d'abord en acceptant ma vérité et faire un choix plus élevé.

 

Le bonheur n'est pas un besoin comblé par l'autre

Pour la plupart des gens, la relation est utilisée comme une solution, un moyen, pour l'accomplissement de besoins.

Tout le monde a des besoins. J'ai besoin de ceci, l'autre a besoin de cela.

Chacun de nous voit dans l'autre une chance de combler ses propres besoins.

Alors, on cherche à s'entendre pour faire un échange. Je t'échange cela si tu me donnes ceci. L'échange gagnant gagnant pour ainsi dire.

En vérité, cela est une transaction. Mais nous ne disons pas la vérité. Nous ne disons pas "Je t'échange beaucoup". Nous disons "Je t'aime beaucoup", et c'est alors le commencement de nos malheurs.

L'amour n'a aucune condition en retour sinon cela n'est pas l'amour, mais une version contrefaite pour arriver à ses fins égoïstes.

Par conséquent, j'ai cru que les relations existaient pour d'obtenir ou prendre quelque chose. J'étais conditionné à dépendre d'eux pour mon bonheur et eux à dépendre de moi pour leur bonheur.

 

Les conditions ou croyances qui recréent les mêmes malheurs

Si votre bonheur dépend des autres ou que votre survie dépend des autres, alors ne soyez pas surpris si la vie vous semble un enfer !

Si vous observez le monde tel qu'il est, vous verrez que la plupart des gens vivent les mêmes problèmes dans leurs relations de couple et au travail.

Sans vous en rendre compte, vous grandissez en dépendant des autres, en ayant besoin des autres pour être heureux, pour survivre et même pour devenir riche.

En vérité, le problème n'est pas vous, moi ni l'autre, mais bien ces croyances imposées qui continuent d'exister en vous.

 

L'acceptation des malheurs permet d'être responsable de sa vie et ainsi la changer

En fuyant avec des solutions, en niant avec les apparences et en dépendant des autres pour être heureux, alors vous n'acceptez pas votre responsabilité dans votre vie.

Il en résulte une vie difficile, inquiétante, monotone et ennuyante, car vous oubliez qui vous êtes en imitant, sans vous en rendre compte, des gens qui ne savent pas qui ils sont, des gens qui vous font peur, des gens qui vous culpabilisent et qui vous obligent à faire ce qu'ils veulent.

En niant et en jugeant votre situation malheureuse ainsi que votre responsabilité, vous contribuez à perpétuer les mêmes croyances, les mêmes valeurs dans votre vie.

Comment pouvez-vous être vraiment heureux en vivant ainsi ?

C'est là qu'il faut regarder et non de chercher par habitude, des solutions sans être conscient des conditions qui redonnent naissance à vos malheurs.

Mais en acceptant que vous n'acceptez pas votre responsabilité, que vous niez, que vous fuyez et que vous dépendez, alors votre esprit prend conscience de quelque chose de nouveau.

Il prend conscience que cela ne fonctionne pas et ainsi faire entrer en existence, sans l'aide de personne, ce qui pourrait fonctionner et l'expérimenter dans votre vie, si vous le désirez.

Les gens sont malheureux, car ils n'acceptent pas qu'ils sont les seuls responsables de leur malheur.

Est-ce que cela a du sens ?

 


Claude Lasanté