Pourquoi je mens tout le temps et j'ai peur de dire la vérité...


Mentir pour bien paraître, pour être à la hauteur, est la réaction d'une personne qui vit dans la peur et la culpabilité !


Presque tous les gens se croient honnêtes et disent toujours la vérité, n'est-ce pas ?

Moi, je suis convaincu que j'ai menti souvent dans ma vie et j'ai eu peur d'être totalement honnête à propos de mes sentiments, mes intentions et mes actions.

Mais d’où vient mon habitude inconsciente de mentir ?

Comment me libérer de mes mensonges et m'aimer vraiment ?

 

 

Mentir tout le temps

 

La culpabilité donne naissance au mensonge

J'ai vécu longtemps dans la culpabilité sans m'en rendre compte.

La culpabilité vient de l'extérieur, donc des autres qui portent des jugements de bien ou de mal. Ce sont mes parents et mes professeurs qui m'ont jugé le plus et pourtant, n'étaient-ils pas les gens que j'aimais le plus ?

J'ai donné ma foi en eux et cela fut ma première erreur malgré mon jeune âge !

En fait, ces gens n'étaient pas conscients que cela divisait la relation et ne me faisait pas du bien, car ils ont eux aussi été jugés par les autres durant leur enfance.

Si je n'avais jamais senti de la culpabilité, jamais je n'aurais menti, car je n'aurais jamais eu de raison de mentir afin d'éviter de me faire juger ni me faire ridiculiser.

J'observe que le jugement produit de la culpabilité qui a transformé mes comportements sains en comportements malsains en contribuant à augmenter ma haine envers moi et ainsi vouloir me défendre, me protéger contre les autres au moyen des mensonges pour bien paraître.

 

La condamnation donne naissance à la peur

La condamnation vient aussi de l'extérieur, donc des autres qui utilisent les punitions et l'intimidation lorsque la culpabilité ne suffit pas.

Tous nos systèmes de justice sont basés sur la condamnation qui produit la peur et par conséquent la vengeance et la violence.

J'ai donné ma foi en eux et cela fut ma deuxième erreur malgré mon jeune âge !

En fait, ces gens n'étaient pas conscients que cela divisait la relation et ne me faisait pas du bien, car ils ont eux aussi été punis par les autres durant leur enfance.

Si je n'avais jamais senti de peur, jamais je n'aurais menti, car je n'aurais jamais eu de raison de nier mes erreurs en voulant bien paraître par le mensonge afin d'éviter de me faire punir et me faire souffrir.

J'observe que la condamnation a transformé mes comportements sains en comportements malsains en contribuant à augmenter la peur en moi et ainsi vouloir riposter ou attaquer au moyen de la vengeance et la violence.

 

Comment mettre fin aux mensonges ?

Beaucoup de gens solutionnent un problème en corrigeant la situation, donc l'effet, le résultat. Par exemple, s'il y a de la culpabilité, alors il faut la supprimer, la changer pour autre chose, ne pas l'accepter et éviter de la comprendre.

En vérité, je me suis aperçu que cette habitude ne fonctionne pas, car je me devais de connaître les conditions qui donnaient et redonnaient naissance aux mensonges.

J'ai compris que la culpabilité et la peur étaient ce qui donnaient naissance à mes mensonges et ainsi vouloir bien paraître afin d'éviter de souffrir.

Par conséquent, la première chose à faire était d'accepter que je mentais et en comprenant comment cela a pris naissance, non de chercher une solution à faire pour ne plus mentir. 

 

Accepter le mensonge afin de choisir autre chose

Est-ce qu'admettre que je mens est une vérité dite ?

Est-ce qu'admettre que je ne mens pas est une fausse vérité dite ?

Si je suis convaincu que je ne mens pas, alors je ne suis pas honnête et ainsi cacher la vérité pour bien paraître. Ce qui est un mensonge, n'est-ce pas ?

Ainsi, ce qui fonctionne est d'accepter et déclarer que je mens, puis de connaître dans mes sentiments d'être, l'expérience entre mentir et dire la vérité.

Mon sentiment de bien est qui je suis vraiment et mon sentiment de mal est qui je ne suis pas, mais doit exister afin d'avoir un choix conscient dans mon âme, dans mon être.

Une personne honnête est consciente que sans le mensonge, alors son contraire, la vérité, ne peut pas exister par choix libre !

 

Exprimer mes sentiments, intentions et actions

Dire mes vérités, c'est exprimer ce que je sens, ce que je désire et ce que je fais maintenant. J'ai déjà été totalement honnête auparavant et vous aussi.

Donc, nous n'avons rien à apprendre des autres à notre sujet, il suffit de se rappeler cela et le répéter de plus en plus.

J'ai compris que j'ai été conditionné par des gens complètement endormis à vivre dans la peur et la culpabilité qui m'ont poussé à mentir afin de bien paraître et ne pas souffrir.

Il était tellement facile de me faire peur et me manipuler, car j'étais un enfant.

J'étais déjà honnête, mais on m'a fait croire que j'étais une mauvaise personne et que je devais devenir comme eux... suivre leur moralité tordue.

Avons-nous oublié dans nos relations que ce qui compte n'est pas nos désirs du corps, mais bien nos désirs de l'âme ?

 

Les désirs de l'âme ou les désirs du corps ?

Ces désirs de l'âme qui mettent l'importance sur le bien-être de chacun, sur les sentiments ou états d'être de chacun, peu importe ce que l'on fait ?

Le désir d'être bien et non le désir d'avoir quelque chose des autres par la force !

Pouvons-nous observer que ce sont nos désirs du corps qui nous divisent, car ils sont souvent ce que nous exigeons de l'autre et ainsi vouloir les contrôler par la culpabilité et la peur ?

Pouvons-nous observer que nous sommes les doigts d'une main... Alors pourquoi se faire du mal en blessant les autres doigts de la main ?

Quand on voit qu’il n’y a qu’un seul désir de l'âme, alors notre intention est commune. Ce désir est l’amour, donc ne pas avoir de condition ni de retour, mais le désir d’être bien tous les deux, peu importe ce que l'on fait.

Il n'y a jamais de mensonge, lorsque nous avons des désirs communs dans l'âme, mais souvent nous cherchons à tromper l’autre, quand nos désirs du corps sont différents et essayons de manipuler par la ruse les gens à notre avantage, à notre profit.

Avons-nous oublié que le plus grand profit pour nous est celui d'être bien ensemble, non d'être bien dans notre solitude ou isolement ?

 


Claude Lasanté