Pourquoi les troubles du comportement humain sont uniquement vus chez les autres ?


Ne serait-il pas sage de commencer à regarder nos comportements malsains dans les relations, au lieu de toujours regarder cela chez les autres ?


Comme il est doux et réconfortant de jouer à la victime !

Comme il est libérateur de pointer du doigt les méchants de ce monde !

Comme il est agréable de punir les autres et ainsi rendre justice !

Comme il est facile de regarder les faits superficiels sans s'intéresser aux causes invisibles qui incitent et motivent les autres à créer les faits visibles !

Pourquoi oublions-nous de regarder notre propre comportement dans les relations ?

 

 

Troubles du comportement humain

 

C'est toujours la faute des autres, n'est-ce pas ?

Avez-vous remarqué que lorsque nous vivons un problème, notre réaction habituelle est de jouer le rôle de la victime et ainsi chercher hors de nous, un coupable, un comportement malsain chez les autres ?

Puis lorsque tout va bien, notre réaction habituelle est de voir les autres comme des gens inférieurs et jouer le rôle de gens supérieur afin d'améliorer ou changer leur comportement !

Comment pouvons-nous évoluer en conscience de soi, quand inconsciemment, notre réaction immédiate est de toujours aller à l'extérieur de nous dans toutes les situations de la vie ?

Pourquoi sommes-nous si pressés de blâmer ou accuser le comportement des autres sans jamais observer que nous pouvons être la cause de ce qui nous arrive ?

 

Est-ce qu'étudier les comportements humains nous empêchent d'évoluer en conscience ?

Depuis de nombreuses années, j'ai lu beaucoup de livres sur le comportement humain afin de savoir quels étaient les comportements appropriés et malsains.

J'ai lu des études, des gens spécialisés et des psychologues dans le domaine afin de savoir de plus en plus de chose concernant le développement personnel.

Je me trompé royalement !

Comme bien des gens, je savais quels étaient les comportements sains, mais je ne les intégrais pas dans ma propre vie.

Est-ce que je me suis hypnotisé en ayant l'habitude d'apprendre de plus en plus de mots sur les comportements humains et ainsi oublier de m'observer en action, laquelle est la relation ?

J'en parlais souvent, mais sans vivre ce que je savais, donc je n'avais aucune sagesse, qui elle survient lorsque l'on intègre cela dans notre vie, non en cherchant à l'intégrer chez les autres...

À quoi sert de tout savoir sur les comportements humains si j'oublie de m'observer dans les relations ?

À quoi sert un travail de psychologue ou autre profession connexe si vous oubliez de vous observer dans les relations ?

 

L'information est une chose, l'intégration en est une autre !

Il y a tant de gens qui n’intègrent pas ce qu’ils savent et passent leur vie à dire aux autres comment se comporter au lieu d’être cela et ainsi ne pas avoir besoin de le dire aux autres en montrant l'exemple !

Il y a trop de gens qui n'intègrent pas ce qu'ils savent.

C'est un des plus grands fléaux sur notre planète !

Ne serait-il pas sage de commencer à regarder nos comportements malsains dans les relations, au lieu de toujours regarder cela chez les autres ?

On enseigne par l'exemple et chercher à changer le comportement des autres avec les mots, avec les jugements ou avec les condamnations sont en vérité, l'expression de gens ayant une faible évolution de leur conscience.

Le but de chaque être humain n'est-il pas un processus continuel d'évolution en éveillant les autres par l'exemple afin de les inspirer à agir, eux aussi, comme des être conscients ?

 

Choisir d'écouter notre âme et non notre pensée

Je me suis laissé guider par mon âme afin que mes réponses viennent de ma sagesse et de ma conscience, non de ma pensée conditionnée par cet environnement ni du gros bon sens qui n'a vraiment aucun sens pour moi.

Je suis reconnaissant de tous les sentiments malheureux que j'ai vécu, car mon âme m'a fait prendre conscience que mes choix n'étaient pas avisés et ainsi choisir de nouveaux états d'être à offrir dans mes relations, et non d'attendre que les autres le soient envers moi.

En vérité, j'ai passé mon temps à faire des choses que je savais ne pas être bonnes pour moi, car cela me semblait plus amusant sur le coup. Et je continuais d'agir de la même façon comme un somnambule.

Je n'avais pas à apprendre plein de choses, j'avais juste à me souvenir ce que c'était d'être aimable et le répéter le plus souvent.

D'être aimable sans avoir à l'esprit un retour ou une récompense !

Les très jeunes enfants me le montrent sans cesse !

 


Claude Lasanté