Mieux vaut agir que parler afin d’être cohérent et sage !


Il est stupide de croire que les paroles et les prières suffisent pour améliorer ma vie et celles des autres ?


Quelle incohérence de ma part de parler d'amour sans faire d'action aimable !

Quelle immaturité de dire aux autres quoi faire sans l'avoir expérimenté moi-même !

Et quelle grande inconscience de croire que la cohérence et la sagesse s'acquièrent avec l'accumulation de mots par l'éducation, avec un titre plus prestigieux ou avec l'âge, et non par l'intégration dans sa vie afin d'évoluer en conscience de soi.

 

Mieux vaut agir que parler

 

Les paroles autoritaires cachent l'absence d'action

J'ai longtemps cru ceux qui avaient une grande facilité à parler et qui avaient beaucoup d'éducation scolaire sans observer si leurs babines suivaient leurs bottines...

J'avais peur de l'autorité, car elle pouvait me juger, me condamner et me contrôler en utilisant leur "fausse supériorité" au moyen des paroles blessantes et ainsi oublier d'être attentif pour voir si leurs actions étaient en accord avec leurs paroles !

Cette supériorité qui, sans s'en rendre compte, divisait la relation, donc n'avait aucune conscience de l'amour qui unit les gens par un bien-être commun dans la relation.

L'amour n'est pas un bien-être personnel, mais un bien-être relationnel.

En vérité, la parole est utilisée pour faire agir les autres afin de réaliser des désirs égoïstes, et non d'agir soi-même avec amabilité afin de réaliser ses propres désirs sans nuire aux autres.

J'ai ainsi été conditionné à les imiter et à être obligé de leur vouer un respect par la peur qui est nulle autre qu'un traitement de faveur injuste et dégradant.

Voilà le pouvoir de la peur ou de l'inconscience de soi.

Voilà ce que je ne suis pas et ce que l'amour n'est pas !

 

La parole ne remplace pas l'action d'agir 

L'action d'agir est simplement d'être cela, l'expérimenter dans la relation avec quelqu'un afin de montrer l'exemple et connaître sa vérité, non de faire la propagande sans vérité propre.

Je peux dire aux autres d'aimer leur prochain comme eux-mêmes, d'en parler beaucoup, mais cela ne démontre rien concernant ma façon d'être dans les relations.

En fait, répéter ces paroles produisent une profonde habitude en moi de vouloir changer le monde, changer l'extérieur, sans commencer par moi-même, par l'intérieur. Sans intégrer dans ma vie ce que je dis.

Je montre aux gens ce qui ne fonctionne pas en croyant que cela fonctionne, mais en observant le monde, je vois bien la réalité.

En m'observant, je vois bien ma réalité illusoire.

Quelle ignorance de ma part !

 

Ne pas vouloir changer ni sauver le monde

Dire aux autres quoi faire ou ne pas faire est la démonstration d'une personne ayant une conscience primitive,

Dire une chose et en faire une autre est la démonstration d'une personne ayant une conscience très peu évoluée.

Ai-je oublié que ma nature et celle des autres est la liberté de choix ?

Ainsi, je ne cherche pas à être aimable avec les gens pour changer le monde ou pour sauver le monde, mais bien pour mon évolution personnelle de ma conscience en toute liberté.

C'est en changeant ma conscience d'être, que je peux évoluer lorsque je choisis consciemment et délibérément de faire cela par l'expérience complète en pensée, parole et action en relation avec les gens.

Tout commence par moi, vraiment tout !

 


Claude Lasanté

 


 

Livres recommandés