3 structures de pensée - Quelle est la vôtre ?

Une des plus grandes tragédies sur notre planète est celle de ne pas être conscient que nous sommes, pour la plupart d'entre-nous, complètement conditionnés dans une structure de pensée, sans s'en rendre compte. Et pour vous le démontrer immédiatement, probablement que vous allez nier ce que je viens d'écrire à ce sujet, car vous êtes conditionnés à attaquer tout autre point de vue qui ne se conforme pas à ce que vous savez déjà.

Quelle est votre structure de votre pensée et sur quelle fondation est-elle construite ? Si votre pensée est un outil de création fantastique, n'est-il pas important de comprendre comment sommes-nous arrivés à penser ?

 

 

Peut-être, êtes-vous un adulte aujourd'hui, mais avez-vous déjà été un enfant qui était entouré d'adultes inconscients, conditionnés ? Est-ce que les systèmes éducatifs nous aident à développer notre façon de penser ? Pouvez-vous croire que votre esprit s'est conditionné par la peur et la culpabilité afin d'éviter des blessures ?

Et depuis que vous avez eu un souvenir de vous, une mémoire de vous, est-ce que vous avez décidé de comprendre votre façon de pensée ou bien vous avez laissé cet outil de création dérivé sur la mer, sans aucun contrôle ?

 

Tout va bien dans nos relations, n'est-ce pas ?

Depuis toujours, les grand-prêtres, les grands politiciens, les grands penseurs, les grands enseignants et les gens assis sur leur richesse provenant de leur famille ont souvent décidé du sort de l'humanité en contrôlant les systèmes.

En regardant les résultats de l'expérience humaine, en regardant le monde se détruire mutuellement dans leur relation, en regardant le monde tel qu'il est et non tel qu'il devrait être, je me demande et j'espère que vous aussi, nous nous demandons tous, si la cause n'est pas justement, notre système éducatif qui n'offre pas de choix libre pour décider, ce qui entre dans nos esprits.

Ils nous font croire que nous avons besoin d'eux, mais de toute évidence, ce sont eux, qui ont besoin de nous.

 

Comment se produit un conditionnement de la pensée ou une croyance ?

C'est par un manque de choix, donc aucune option possible, que nous venons à créer de profondes habitudes inconscientes ou un conditionnement de notre pensée. Et comme la pensée est créative, alors s'en sans rendre compte, nous produisons les mêmes conséquences dans notre monde, mais qui apparaissent sous des effets différents.

Nous imitions au lieu de créer et par conséquent, notre nature nous pousse fortement à prouver que nous sommes différents. Pas besoin de vous expliquer les effets de cela par les façons des gens à vouloir, coûte que coûte, rechercher l'attention des autres par des moyens extrêmes.

Par exemple, vous pouvez croire que nous avons un choix libre dans notre éducation scolaire concernant les nombreuses écoles, cours, emplois, professions et travails que nous pouvons choisir. En êtes-vous sûr ?

En apparence, vous avez un choix dans les thématiques, mais avez-vous eu un choix dans ce système ? Aviez-vous plus d'un système à choisir ?

Si vous n'avez pas de choix, donc au moins deux possibilités dans la cause, dans le système, dans la structure, dans la fondation, etc., alors vous êtes conditionnés par ce système, sans vous en rendre compte.

Le tableau suivant permet de voir avec plus de facilité, que VOUS n'avez pas de choix concernant le système scolaire, mais une fois embarqué dans ce système, vous avez des choix qui paraissent libres, mais qu'en vérité, ils ne le sont pas, car la fondation (le système) s'appuie sur un manque de liberté de choix.

Veuillez s'il vous plait, ne pas conclure que je suis en train de juger quelque chose ici, je ne fais que montrer quelque chose, montrer un point de vue.

Je sais aussi, que mon tableau n'est pas trop beau, mais si vous connaissez quelqu'un qui peut m'en faire un beau, alors je suis ouvert !

 

Conditionnement de la pensée par le système scolaire

 

Il n'y a pas juste le système scolaire qui crée un conditionnement de la pensée, il y a aussi le système politique, le système religieux, etc. Tous ceux qui cherchent un monopole absolu, est nécessairement quelque chose pour manipuler les gens à adopter une seule idée. Une idée qui avantage ceux qui contrôlent le système.

Par exemple, il y des lois anti-monopoles et pourtant le système d'enseignement est un monopole que contrôle ceux qui adoptent cette même loi. Ironique, ne trouvez-vous pas ?

 

Comment changer ce conditionnement de notre pensée ?

Si vous acceptez que vous avez été conditionné, que vous êtes conditionné sans porter de jugement et sans vous accuser de cela, c'est déjà 80 % du chemin fait pour se déconditionner. Le reste du chemin est de vous poser continuellement une question afin de toujours vous remettre en cause.

Que se passerait-il, si toutes mes croyances, que je considère vraies, puissent être fausses ? Que se passerait-il, si toutes mes croyances, que je considère fausses, puissent être vraies ? De cette façon, vous permettez à votre esprit de toujours avoir un choix avant que l'information entre en vous.

Je ne peux pas vous donner une solution à ce sujet, car votre conditionnement vous a habitué à rechercher à l'extérieur de vous, une satisfaction au lieu de voir en vous, que la réponse est déjà là.

 

"On va toujours en manque vers l'extérieur"

 

Quelle est votre structure de votre pensée ?

Notre méthode d'enseignement a toujours été d'apprendre, donc d'accumuler des mots dans notre mémoire, mais elle n'a jamais apporté de conscience aux gens en cherchant à comprendre. Connaitre est l'application pratique de ce que l'on a appris ou compris.

 

Apprendre, c'est accumuler des mots dans sa mémoire provenant uniquement de l'extérieur de nous. Notre système d'enseignement veut que tout le monde arrivent aux mêmes réponses qu'eux.

Ce conditionnement produit une croyance que le savoir, la connaissance, est l'ultime pouvoir ou autorité. La peur et la culpabilité maintiennent en place cette structure de pensée par le fait d'obéir à l'autorité. Tous nos systèmes d'enseignement ont leur fondation sur ce principe d'apprendre.

 

Comprendre, c'est accepter qu'il existe toujours plusieurs points de vue différents à la fois extérieur et intérieur, concernant quelque chose. Notre système d'enseignement ne veut pas que les gens découvrent par eux-mêmes, d'autres conclusions afin de questionner l'autorité, car elle a peur de se tromper.

Cette attention ou observation produit une conscience véritable qui a sa source en nous et non hors de nous. L'acceptation et la liberté maintiennent en place cette structure de pensée par le fait d'être sa propre autorité dans sa vie. La connaissance est alors un choix conscient et non une croyance inconsciente.

 

Connaître, c'est penser de façon mécanique par une croyance apprise ou bien de penser de façon consciente au moyen d'un choix libre par une compréhension non imposée.

Cependant, sans l'application pratique de ce que l'on connait, alors il n'y a pas de d'expérience réactive ou d'expérience créative. Les ressentiments ou les sentiments sont les conséquences de cette connaissance appliquée.

 

LA SAGESSE OU CONNAISSANCE APPLIQUÉE

Ces choix imposés ou non, produisent des expériences imitatives ou créatives selon un résultat connu ou inconnu. Les sentiments et les ressentiments permettent de maintenir en place la structure de pensée utilisée.

La véritable sagesse est donc l'application de nouvelles expériences qui produits de nouveaux sentiments et non l'accumulation des mêmes expériences, qui ne sont que des constructions mentales, des ressentiments, des réactions.

Le processus de création ou d'évolution n'est pas un processus de réaction.

 

Pouvez-vous vous observer sans jugement ?

Pouvez-vous observer quelle est votre structure de pensée, votre fondation concernant cet outil de création formidable, qui est votre esprit ? Votre esprit n'est pas la mémoire, qui est un passé statique, donc mort.

Est-ce que vous aimez créer ou préférez-vous imiter ? Est-ce que vous aimez avoir le contrôle de votre esprit ou préférez croire que vous l'avez ?

Vous pouvez accumuler de plus en plus de mots dans votre mémoire en apprenant des choses, mais votre mémoire ne pourra jamais faire une action pour ouvrir une porte.

Alors, comme l'autorité désire avoir le pouvoir sur vous et qu'elle ne désire pas faire d'action pour ouvrir la porte, alors il reste uniquement "la parole" pour vous faire réagir afin d'ouvrir cette porte, ce désir qui n'est pas à vous.

Finalement, on vous fait croire que vous avez besoin d'ouvrir cette porte pour votre bonheur, car vous avez été conditionné par la peur et la culpabilité. Donc, vous allez ouvrir cette porte pour éviter ces sentiments inconfortables.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.