Donnez et vous recevrez - Est-ce vraiment l'amour de soi et des autres ?

Donner est votre liberté, donc ce que l'autre vous donne est aussi liberté, selon son point de vue, alors pourquoi s'attendre à recevoir ? Quand quelqu'un vous donne quelque chose et que vous sentez de sa part, que vous devez lui donner quelque chose en retour, contre votre volonté, est-ce que cela vous tenaille, vous dérange, vous rend un peu inconfortable ?

 

 

Donner pour recevoir

 

Croyez-vous que c'est par l'échange dans une relation gagnant-gagnant, que l'amour peut s'exprimer librement ? Est-ce que chercher à gagner, n'est-il pas une motivation qui a sa source dans la peur, la peur de perdre, de faire partie des perdants, car on vous a répété que les perdants étaient des êtres inférieurs, des gens qui n'ont pas de reconnaissance des autres ?

Dans l'amour, il n'y a pas de personne meilleure, car chaque personne est aussi importante qu'une autre. Mais quand vous n'êtes pas conscient de vous, de notre unité, alors vous cherchez à gagner le plus (recevoir) ou perdre le moins.

Et la seule raison pour laquelle nous exigeons un retour, c'est parce que quelqu'un d'autre se retient, se cramponne, s'accroche. Pourquoi ne pas cesser de se retenir et partager avec les autres ? Et comment cette habitude se crée de vouloir se retenir ? Est-ce la cause originale à découvrir ?

 

L'amour donne tout et n'exige rien en retour

 

Donnez et ne vous attendez pas à recevoir

Quand quelqu'un vous donne quelque chose et qu'il vous dit au même instant, que vous n'êtes pas obligé de donner en retour, car sa joie est dans l'action d'être bien dans une relation, avez-vous à cet instant, un merveilleux sentiment, une grande liberté de donner encore plus à cette personne avec le sourire ? L'avez-vous déjà expérimenté ?

Ainsi, tous les deux êtes bien, au moyen de la liberté d'être sans aucune obligation ni condition. Mais se pourrait-il qu'il manque juste un petit ajustement dans cette phrase pour lui donner tout son sens, toute sa valeur ?

Donnez et ne vous attendez pas à recevoir !

Lorsque vous êtes bien dans une relation, êtes-vous plus disposé, plus actif à donner librement à l'autre ? Mais quand vous êtes dans un état inconfortable, quand vous sentez une certaine obligation contre votre volonté, n'avez-vous pas moins envie de donner à l'autre ?

Et si vous êtes bien et plus disposé à donner à l'autre librement, donc sans obligation, n'est-il pas lui aussi comme vous à cet égard ?

Probablement, vous pouvez croire que l'autre pourrait abuser de votre générosité et si c'est le cas, c'est tout simplement qu'il est habitué à recevoir sans avoir pris conscience de son véritable pouvoir et ainsi sentir en lui, la joie de donner librement.

Il n'est pas nécessaire que l'abus persiste afin de prouver votre amour à l'autre, mais à arrêter cet abus, car si celui qui abuse se rend compte que cet abus ne fonctionne pas, qu'à-t-il pris conscience à son sujet ?

 

Faites attention pour ne pas créer une habitude qui enlève le pouvoir à vos enfants !

Vous donnez beaucoup à vos enfants sans rien demander en retour, en êtes-vous convaincu ? Ne désirez-vous pas qu'il vous obéissent en retour de ce que vous leur donnez ? Donc qu'ils exécutent, qu'ils se soumettent à votre volonté, à ce que vous voulez pour vous ? Est-ce une obsession pour le pouvoir ?

Ne dites pas non, par l'habitude d'avoir peur de vous faire jugé, mais observez si cela est vrai et acceptez cela sans jugement. Car le jugement vous contrôle tandis que l'acceptation vous donne la maîtrise de votre vie.

Est-ce que vous dites souvent à vos enfants ce qui est bien ou mal pour eux sans expliquer les conséquences, les résultats qu'ils pourraient vivre ? Si oui, alors cette façon enlève toute possibilité de choisir librement et d'expérimenter dans leur sentiment, la joie de cette expression, de leur nature.

 

Redonnez le pouvoir à vos enfants, c'est les aimer véritablement

Si vous préférez leur donner des choses à vos enfants afin qu'ils croient que leur joie provienne de vous et non d'eux, alors vous détruisez tout pouvoir de s'aimer afin de vous accaparer du pouvoir sur eux, de les retenir et sentir votre puissance, vous supériorité en compétition avec vos enfants.

Est-ce cela que vous appelez l'amour et que vous pouvez les contrôler avec ce mot afin de leur faire peur au moyen de conditions, de punitions et de condamnations, et ainsi créer en eux, les fondations, les croyances profondes, de ce qu'est une relation d'amour ?

Ils deviennent ensuite des adultes et ne sont pas conscients de cela, car il y a trop de gens qui vivent leurs relations de cette façon, créant alors une illusion que cela doit être vraie.

Avez-vous été vous aussi, des enfants ? Alors de grâce, ne vous jugez pas, car vous n'aviez aucune conscience de cela et vos enfants actuels non plus !

La conscience s'observe et se développe, quand il y a un choix libre et sans jugement des actions ni des résultats possibles, mais de simplement expliquer les conséquences qu'ils pourraient vivre dans leurs sentiments en choisissant de faire ceci ou cela, ou bien de ne pas faire ceci ou cela.

Ainsi, tous les être s humains comprennent à partir de leur propre intérêt et ceux des autres impliqués dans une décision. Sans cette information, sans cette conscience, alors aucune évolution n'est possible, ni amour véritable.

 

Donner est une action à partir d'un état d'être bien et non pour recevoir du bien en retour

Presque tout les gens croient que donner apporte un sentiment de bien à l'autre et ainsi recevoir de la reconnaissance afin d'être digne de s'aimer soi-même. Cela n'est pas l'amour, mais des attentes.

Si par exemple, vous donnez beaucoup, mais  que vous n'obtenez pas cette satisfaction (qui n'est pas un sentiment) de reconnaissance de la part de l'autre, alors le ressentiment monte et vous pouvez croire que vous ne donnez pas suffisamment et ainsi donner encore plus, pour finalement créer un abus, une exploitation. Mais jamais vous ne vivrez en sentiment, ce qu'est l'amour et alors certaines personnes peuvent vivre dans un état malheureux durant le restant de leur vie.

Ils cherchent l'amour, ne le trouvent pas et continuent à croire que c'est par une action quelconque envers l'autre, qu'ils vont le trouver. Jamais il ne vient à leur esprit, qu'ils sont ce qu'ils cherchent. Et quand vous en prenez conscience, en acceptant cette fausse réalité sans la juger, c'est alors qu'entre en vous, ce que vous êtes vraiment et la recherche s'arrête, car vous étiez perdu et maintenant, vous vous êtes retrouvez !

En fait, vous créez inconsciemment un abus, de l'exploitation à vouloir donner afin de recevoir de l'amour coûte que coûte ? Pourquoi ne pas vous aimer votre abus ? C'est la seule façon de faire entrer en existence dans votre imagination, des nouvelles connaissances à votre sujet et ainsi avoir un choix libre de les exprimer.

 

L'absence de choix produit une croyance apprise et non une croyance libre dans votre esprit

Mais quand il n'y a pas de choix, car un grand nombre de gens croient que lorsqu'ils donnent, ils doivent recevoir, et que votre entourage vous a éduqué ainsi, sans vous permettre de comprendre cela, alors vous créez inconsciemment dans votre esprit profond, une croyance, que cela doit être vrai. Car vrai est pour vous, ce que vous savez déjà, donc le passé connu dans votre mémoire.

Et le faux est ce que vous ne savez pas, donc l'inconnu, le neuf. Donc, tout ce que vous ne connaissez pas, vous le niez et vous le jugez sans même avoir l'intention de comprendre. Ainsi, vous vous condamnez à revivre le même passé connu et ne jamais évoluer.

Donc, attendez avant de me lapider, attendez avant de me juger et attendez avant de vouloir avoir raison, juste au cas où probablement, ce que vous croyez vrai pourrait être faux !

Il se peut également, que je me trompe, alors vous pouvez librement douter de moi et j'espère aussi, que vous allez douter de tous les autres avant moi, qui vous ont parlé de ce sujet. De cette façon, votre lecture sera juste et non remplie de préjugés qui empêche votre esprit, de penser clairement !

Par conséquent, si vous croyez que "donnez et vous recevrez" est vrai pour vous, alors continuez cela jusqu'à ce que vous preniez conscience d'autre chose en toute liberté.

Moi, je croyais aussi que cette phrase avant quelque chose de vraie ou plutôt, que les autres m'ont obligé à la croire vraie sans aucune possibilité de pouvoir la comprendre, selon moi. Puis un jour, j'ai pris conscience, que vivre ainsi, m'apportais des attentes, qui elles, produisaient de nombreux sentiments malheureux, au lieu de sentiments heureux.

 

Observez la réalité telle qu'elle est et non selon ce qu'elle devrait être

Mais en vérité, ce qui s'est passé et ce qui se passe continuellement est d'obliger les enfants, les gens, à avoir la même réponse, la même conclusion, que leurs prédécesseurs et ainsi perdre une occasion pour évoluer en conscience dans l'amour de soi et des autres.

Par conséquent, les gens ne savent pas comment penser, mais quoi penser sans aucun possibilité de choix. Ils ajoutent des mots et des mots dans leur mémoire afin de connaître les conditions et non de comprendre les conditions qui les empêchent d'évoluer.

Et une de ces conditions pour recevoir quelque chose est de donnez et vous recevrez. Ainsi, vous croyez que dans la relation véritable, vous devez faire un échange en observant d'abord ce que l'autre a besoin, au lieu d'observez d'abord en vous, ce que vous aimeriez créer librement en relation avec l'autre et ainsi sentir en vous, la joie de cette création sans même recevoir quelque chose.

En fait, c'est en remerciant à l'avance dans votre imagination, de l'opportunité que qui s'offre à vous de créer un sentiment de bien à l'autre, car vous observez qu'il en demande, qu'il en veut et est prêt à payer ou non avec joie, que vous créez aussi en vous, ce même sentiment que l'autre vit en lui.

Vous savez à cet instant, que nous sommes UN et que vous n'utiliserez plus jamais les êtres humains pour obtenir quoique ce soit pour votre bonheur, car il est déjà en vous, vous êtes ce bonheur et il suffit de le partager sans s'attendre à recevoir un retour.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.