Sommes-nous trompés concernant le but de l’éducation qui détruit nos relations ?

Trouvez-vous que le but de l'éducation, qui est d'accumuler et transmettre de la connaissance, pourrait être révisé afin que les systèmes d'enseignement évoluent eux aussi ? Est-ce que le but véritable de l'éducation pourrait être la connaissance appliquée, donc la sagesse ?

La connaissance se perd tandis que la sagesse ne s'oublie jamais.

 

 

But de l'éducation

 

Le monde cherche à accumuler des diplômes à accrocher sur les murs afin de montrer combien ils sont intelligents, instruits, éduqués. Le paraître en mots et non d'être vrai.

Mais ceux qui ont l'expérience et la sagesse, peuvent-ils accrocher leurs sentiments vécus et leurs vérités propres sur les murs ? Pourquoi le feraient-ils, s'ils n'ont rien à prouver ?

Est-ce que ce monde vous satisfait tel qu'il est ? Existe-t-il des gens qui voient et comprennent la grande différence entre quoi penser et comment penser ?

Pouvez-vous prendre conscience qu'internet est et sera l'outil du changement dans le domaine de l'enseignement sur cette planète afin de créer de nouvelles prises de conscience ?

 

Pouvez-vous observer l'éducation telle qu'elle ?

Tous les gens sont d'accord que l'éducation est une valeur fondamentale dans le processus d'évolution, mais peut-on parler d'évolution, quand le processus et le but demeurent les mêmes et que les conséquences sur notre planète ne s'améliorent pas ?

Depuis toujours, le but d'accumuler de plus en plus de connaissance a apporté des conséquences désastreuses dans notre monde. Ce monde où la loi du plus fort ou du plus puissant et non la loi du plus aimable ou du plus sage prédomine sans grande possibilité d'évolution de la conscience.

Vous ne voulez pas que vos enfants tirent leurs propres conclusions. Vous voulez qu'ils arrivent aux mêmes conclusions que vous. Ainsi, vous les condamnez à répéter les erreurs auxquelles vos conclusions vous ont menés.

Notre éducation telle qu'elle est ne crée pas une nouvelle conscience, une évolution de la conscience, au contraire, elle produit la même inconscience, car elle a comme fondation première, d'enseigner aux enfants quoi penser et non comment penser. Apprendre au lieu de comprendre.

Lorsque vous donnez de la connaissance à vos enfants, vous leur dites quoi penser. Vous leur dites ce qu'ils sont censés connaître, ce que vous voulez qu'ils trouvent vrai.

Mais lorsque vous donnez la sagesse à vos enfants, vous ne leur dites pas quoi connaître, ou ce qui est vrai, mais plutôt, comment arriver à leur propre vérité.

 

Quelles sont les conséquences de l'éducation actuelle ?

Notre enseignement passé nous a conduit aux conséquences d'aujourd'hui sur notre planète, ne pouvons-nous pas accepter une part de responsabilité et comprendre que si nous ne changeons pas notre processus d'éducation, alors nous sommes condamnés à répéter les mêmes erreurs que nos prédécesseurs ?

Ainsi, les gens désirent se réaliser individuellement, devenir meilleur que l'autre, devenir un gagnant, devenir une personne importante et pour y arriver, il faut nécessairement se comparer avec les autres.

Quand on cherche à "devenir", c'est que nous sommes continuellement en train de vivre dans les idées ou les illusions de demain sans être conscient, sans être attentif à ce que nous sommes à chaque instant. C'est vivre dans les illusions, sans s'en rendre compte.

Et ce "devenir", est ce que la société veut que vous soyez, donc ce n'est pas un choix conscient et libre, mais une obéissance inconscience.

Ainsi, on s'oublie, on oublie nos états d'être présents en mettant uniquement nos énergies sur ce que nous devons faire selon les autres pour réaliser nos désirs futurs ou en cherchant comment faire pour écraser ou dominer notre prochain.

Ce qui compte n'est pas de savoir où vous allez, mais bien de savoir où vous êtes avant de faire un choix nouveau ou non.

 

Accepter la vie telle qu'elle est et non selon ce qu'elle devrait être avant de choisir

 

Observez qui vous êtes et non ce que vous désirez devenir

Si vous êtes perdu en forêt et que vous faites quelque chose, alors vous allez vous perdre encore plus. Mais si vous vous arrêtez pour comprendre que vous êtes perdu, alors vous pouvez observer le processus que vous avez utilisé pour vous perdre.

Cela vous apporte, sans effort dans votre conscience, une grande clarté, un grand calme, de grandes idées pour choisir quelque chose de neuf selon votre entière liberté.

Si vous savez où vous allez, donc si vous connaissez votre objectif, c'est que cela est un scénario déjà connu. Vous vivez dans le passé et vous utilisez le mot "futur". Aimez-vous regarder le même film quand vous allez au cinéma ?

  • Il n'y a pas d'évolution dans un scénario déjà connu

  • Il n'y a pas de surprise dans un scénario déjà connu

  • Il n'y a pas de nouveau sentiment dans un scénario déjà connu

  • Il n'y a pas de joie dans un scénario déjà connu

  • Il n'y a pas de fierté de soi dans un scénario déjà connu

 

C'est la vérité qui vous libère, et non les efforts que vous faites pour vous libérer

 

 

Avez-vous les mains liées ou bien c'est votre esprit qui est endormi ?

Est-ce que les gens travaillant dans les systèmes d'enseignement ne sont pas piégés, sans s'en rendre compte, à répéter les mêmes scénarios de génération en génération ? N'y a-t-il pas des gens différents qui pourraient s'apercevoir de cette situation absurde et passer à un autre processus, à un autre but, à une autre prise de conscience ?

Mais biens-sûr, rester dans sa zone de confort est bien plus sécuritaire que d'y en sortir avec courage et détermination, mais en êtes-vous certain ? Quel est votre niveau d'enthousiasme dans votre travail, dans votre vie en général ?

Êtes-vous constamment joyeux ? Êtes-vous confortable et reconnaissant quand vous vivez des problèmes ? Aimez-vous les surprises ou préférés recevoir les mêmes cadeaux ?

Quand avez-vous créé un projet consciemment ? En avez-vous déjà créé un par vous-même et sentir ce quelque chose de spécial en vous ? Sinon, alors dépêchez-vous, car vous ne savez pas ce que vous manquez dans votre vie.

 

Qu'enseignez-vous au juste ?

Que comprend un professeur concernant la résolution créatives des conflits sans violences ?

Que comprend un professeur concernant l'importance de bien comprendre le danger de vivre dans la négation de soi et la culpabilité ?

Que comprend un professeur concernant ce qu'est l'amour sans condition ?

Que comprend un professeur concernant les traitements de faveur qui causent l'injustice ?

Que comprend un professeur concernant ses propres dons, sa nature, ses passions, ses talents et ses outils pour créer la vie selon ses choix ?

Mais vous n'enseignez pas ces choses dans vos écoles. Ce sont les choses les plus importantes dans la vie, ces choses dont nous parlons à présent, mais vous ne les enseignez pas à l'école.

Vous n'enseignez pas ce que veut dire être honnête. Vous n'enseignez pas ce que veut dire être responsable. Vous n'enseignez pas ce que veut dire être conscient des sentiments des autres et respectueux des orientations des autres.

 

Est-ce que la sagesse serait le véritable but de l'éducation ?

L'accumulation de connaissance a toujours été le but de l'éducation en cherchant à apprendre des choses, mais sans application pratique, donc sans la sagesse de comprendre, alors vous ne faites que mémoriser des mots.

La connaissance se perd tandis que la sagesse ne s'oublie jamais. Et une personne ayant de l'expérience sur un sujet donné n'est jamais mal prise en face d'une personne ayant de la connaissance, car cette dernière n'a pas de vérité propre en sentiment par l'expérience de l'avoir vécu.

L'expérience se mesure en pensée, parole et action qui produit une conséquence en sentiment personnel et non en pensée et parole uniquement.

Et l'évolution se mesure par les nombreuses expériences complètes (pensée, parole et action) différentes et non par la même expérience faite de nombreuses fois.

 

Avez-vous peur que vos enfants découvrent vos erreurs ?

Vos écoles devraient mettre l'accent sur l'inverse. Maintenant, elles sont hautement concentrées sur la connaissance, et accordent très peu d'attention à la sagesse.

Pour de nombreux adultes, les cours de pensée analytique, de connaissance de soi et de résolution de problèmes sont menaçants. Ils ne veulent pas de ces cours afin de protéger leur mode de vie.

Car les enfants qu'on laisse développer leurs propres processus de pensée sont très susceptibles d'abandonner la morale, les normes et tout le mode de vie de leurs parents.

Voilà l'essentiel ! Vous ne voulez pas que vos enfants tirent leurs propres conclusions. Vous voulez qu'ils arrivent aux mêmes conclusions que vous. Ainsi, vous les condamnez à répéter les erreurs auxquelles vos conclusions vous ont menés.

Pourquoi adapter notre enseignement à la raison des plus forts et des plus puissants ? Comment pouvons-nous reconnaître les erreurs du passé et jamais les répéter, s'ils ne sont pas ouvertement reconnues ? Une fois ne suffit pas ? Une guerre ne suffit pas ?

 

Pour protéger votre mode de vie, pourquoi vouloir détruire celui des autres ?

Afin de protéger votre mode de vie, vous avez bâti un système d'éducation fondé sur le développement, chez l'enfant, de souvenirs et non de capacités. On enseigne aux enfants à se rappeler des faits et des fictions, les fictions que chaque société a établies autour d'elle-même, plutôt que de leur donner la capacité de découvrir et de créer leur propre vérité.

Vous ne voulez pas que vos enfants apprennent les faits les plus fondamentaux. Vous voulez qu'ils aient votre version des faits et ainsi vous donner bonne conscience dans le mensonge.

Parce que laisser vos enfants regarder votre passé et l'analyser de façon critique, en effet, les obliger à le faire dans le cadre de leur éducation, ce serait courir le risque qu'ils soient en désaccord avec votre façon de faire les choses.

Contentez-vous de l'avaler de force, leur dites-vous. Ne venez pas nous dire que nous nous sommes trompés. Contentez-vous d'avaler que nous avons bien fait.

C'est ainsi que vous éduquez vos enfants. C'est ce que vous avez appelé, jusqu'ici, l'éducation.

 

La connaissance et la sagesse dans l'éducation

Apprendre vous demande de tirer des leçons provenant des autres. La sagesse vous presse de chercher votre propre compréhension.

La connaissance par l'autorité ne peut supporter la sagesse ou la connaissance appliquée. Elle ne peut vraiment pas la supporter, car elle peut vous apporter une conclusion différente de celle d'un enseignement en particulier, et cela, aucune éduction connue ne peut le tolérer.

La connaissance par l'autorité vous encourage à explorer les pensées des autres et à les adopter par la peur et la culpabilité. La sagesse vous invite à écarter les pensées des autres et à trouver les vôtres en toute confiance et liberté.

Mais sans connaissance, il ne peut y avoir de sagesse. Une certaine part de connaissance doit être transmise d'une génération à l'autre. De toute évidence. Mais le moins de connaissance possible. Moins il y en aura, mieux ce sera.

Pourquoi ne pas laissez l'enfant faire ses propres découvertes. La connaissance se perd, mais la sagesse ne s'oublie jamais.

Vos écoles devraient mettre l'accent sur l'inverse.

Maintenant, elles sont hautement concentrées sur la connaissance, et accordent peu d'attention à la sagesse.

 

Qui a la sagesse de créer quelque chose ?

Vous êtes remplis de connaissances, mais avez-vous le courage de mettre vos pensées et vos paroles en action et la confiance nécessaire pour créer un projet qui pourrait contribuer à un monde plus conscient, plus unit et plus généreux ?

Comment pouvez-vous comprendre ce qu'est la joie, l'enthousiasme, l'amour, la bonté sans aucun geste de votre part et surtout sans projet ? Est-ce que votre connaissance vous a engourdi l'esprit à ce point ?

Des idées, il y en a des millions, mais des idées mises en forme, je les compte avec mes doigts.

Et la justification la plus facile pour s'en laver les mains est bien celle d'avoir un emploi ou une profession, mais jamais vous n'allez sentir en vous qui vous êtes, car vous avez obéi à vos prédécesseurs sans véritablement faire un choix conscient et libre.

La solution à la peur est l'action... et ceux qui ont peur parlent constamment afin de se justifier.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.