L’amour vrai ne vient pas des autres, mais de moi-même envers moi !

Gratte-moi le dos et je vais te gratter le dos.

Toutes les images à la télévision, au cinéma, dans les revues, sur Internet et en regardant les autres couples confirmaient cette croyance.

Ainsi, lorsque je faisais une action aimable, je devais recevoir quelque chose en retour, une certaine récompense satisfaisante pour moi. Cela n’est pas l’amour, mais des attentes, des conditions qui produisaient des inquiétudes en moi.

Mais lorsque j’ai choisi consciemment et délibérément de commencer à faire des actions aimables à ma femme sans avoir à l’esprit un retour ni de remerciement, alors ma joie était totale envers moi, car l’action n’avait pas comme but de me faire aimer d’elle, mais bien mon propre bonheur en premier et le sien en même temps.

Je ne dis pas que je n’aime pas que ma femme soit aimable envers moi, je dis que je ne l’oblige pas, je ne l’exige pas. Voilà une grande différence.

En d’autres termes, l’amour pur n’exige rien des autres, l’amour de soi n’est pas l’amour que je reçois de ma femme, mais l’amour que je reçois de moi-même, lorsque je suis aimable envers ma femme en toute liberté et aussi lorsque ma femme est libre de m’aimer sans se sentir obligée de m’aimer en échange.

Je ne cherche qu’à rendre possibles les choix de ma femme, car je sais que son choix le plus élevé est mon choix le plus élevé, lorsque je suis conscient que nous sommes une âme et non deux corps séparés… même si je sais qu’elle ne le sait pas toujours.

Mon choix le plus élevé est le choix le plus élevé de ma femme sans aucune exigence en retour.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*