Comment j’ai intégré un comportement honnête dans mes relations ?

Exprimer mes vérités, donc mes sentiments et mes intentions au moyen de mes émotions, ne veut pas dire de tout dévoiler ce que j’ai en moi, mais uniquement lorsque le silence pourrait compromettre la compréhension de quelque chose ou l’intégrité de quelqu’un.

Être honnête, c’est exprimer des mots qui indiquent les sentiments de mon âme ainsi que les intentions de mon esprit au moyen de mes émotions avant de faire quelque chose tout en étant conscient de ne pas blesser ni irriter les gens.

Pour arriver à intégrer un comportement honnête, je n’avais pas à apprendre quoique ce soit. Il fallait simplement me souvenir du bien-être ressenti, quand je disais mes sentiments et mes intentions.

Plus je montrais l’exemple d’être honnête et plus les gens avaient confiance en eux d’être honnête avec moi sans les obliger à l’être.

 

Je me souviens que j’ai déjà été honnête en disant mes sentiments et les faits :

  • Je me sens mal, quand tu m’accuses de quelque chose sans connaître mon point de vue ;
  • Je me sens mal, quand tu m’abaisses au lieu de t’abaisser en premier ;
  • Je me sens mal, quand tu m’obliges à faire cela sans me demander la permission ;
  • Je me sens mal, quand tu me critiques sans prendre conscience que cela est toujours destructif et divise les relations ;
  • Je me sens mal, quand tu nies mes sentiments, au lieu de les accepter, les aimer et les respecter ;
  • Je me sens mal, quand tu ries de moi, mais jamais de toi ;
  • Je me sens mal, quand tu me juges sans chercher à me comprendre ;
  • Je me sens mal, quand tu me dis mes erreurs sans commencer par avouer les tiennes ;
  • Je me sens mal, quand tu me condamnes sans m’inspirer à faire un choix plus élevé ;
  • Je me sens mal, quand tu affirmes des choses sur moi, au lieu de me poser des questions pour connaître ma vérité ;
  • Je me sens mal, quand tu cherches à me contrôler, au lieu de me donner le libre choix ;
  • Je me sens mal, quand tu es violent envers moi, au lieu de me dire calmement tes sentiments et ce que j’ai fait pour te blesser ;
  • Je me sens mal, quand tu me traites d’égoïstes sans observer que c’est une ruse pour obtenir tes désirs à toi ;
  • Je me sens mal, quand tu me dis que c’est pour mon bien sans admettre honnêtement que c’est aussi pour le tien.

 

Je me souviens que j’ai déjà été honnête en disant mes intentions :

  • Je ne fais pas ceci uniquement pour ton bien, mais aussi pour le mien ;
  • J’aimerais connaître tes sentiments ou états d’être avant de faire cela ;
  • J’ai envie d’avoir cette chose, mais tu n’as aucune exigence en ce sens ;
  • J’aimerais te rendre heureuse, mais tu n’as pas besoin de moi pour cela ;
  • J’aimerais réaliser tes souhaits en autant qu’ils sont des préférences ;
  • Je ne te promets rien, mais observe mes actions qui déterminent mes intentions véritables ;
  • J’aimerais entendre tes vérités pour mieux te comprendre ;
  • J’aimerais que tu saches que je ne cherche pas à gagner, mais à gagner tous les deux ;
  • J’aimerais ne pas être seul pour aller quelque part mais cela n’est pas une obligation, uniquement une occasion ;

 

Avoir une question pour répondre à la réaction de l’autre

Chaque fois que je disais mes vérités, l’autre avait généralement une réaction habituelle à nier :

  1. Mes sentiments en disant des justifications comme « Parce que… »
  2. Mes intentions en disant des contradictions comme « Oui, mais… »

 

J’ai pris conscience que je devais, à cet instant, accepter ses justifications ou ses contradictions et lui poser une question pour activer son esprit afin qu’il trouve sa propre solution à faire selon le sens, selon l’intention que notre âme désirait.

« Je te comprends, car moi aussi j’ai réagi comme toi. Mais as-tu une idée comment faire pour être bien tous les deux ?

Si l’autre n’a pas d’idée, probablement qu’il demandera si j’en ai une…

Et ma réponse sera : Pourquoi ne pas traiter les autres comme nous voudrions être traités ?

Cette façon d’être honnête unissait la relation au lieu de la diviser.

Je devais répéter le plus souvent ce comportement de façon consciente et délibérée afin d’être bien et par conséquent, multiplier le bien-être des autres.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*