Mes intentions ne sont pas ce que je fais.

Chaque chose que je fais (penser, parler, agir) est motivée par une intention, un but conscient ou inconscient concernant ce que je choisis d’être ou d’avoir. Cependant, j’ai été conditionné, comme presque tous les êtres humains, à ne pas être conscient de ce choix avant de faire quelque chose.

Bien sûr, quand les gens me posaient la question pourquoi je faisais cela, alors ma réponse n’était pas vraie afin de bien paraître et j’inventais ou je mentais sans m’en rendre compte pour sauver la face.

En vérité, j’imitais les autres en croyant que je devais faire quelque chose pour avoir quelque chose et ainsi être heureux ou tout autre état d’être. Je n’étais pas conscient que j’avais le choix de mes intentions dans mon esprit avant de faire quelque chose.

J’avais le choix entre les intentions conscientes de mon âme (mon bien être et celui des autres) ou inconsciente, contre elle, donc les intentions de mon corps (mon bien être, peu importe les autres) !

Si je ne suis pas conscient de l’existence de ce choix, alors je réagirai inconsciemment, par habitude apprise, à vouloir quelque chose de l’autre et ainsi diviser la relation par mes intentions égoïstes, donc individuelles.

Mais si dans une relation, je suis conscient de choisir des intentions de mon âme, alors je n’oublie pas les états d’être de l’autre avant de faire ou exprimer quoique ce soit.

Par conséquent, si je suis conscient de mon âme et celle des autres, alors j’offrirai des états d’être à l’autre sans rien n’exiger en retour, mais si je ne suis pas conscient de mon âme ni celle des autres, alors je voudrais quelque chose de l’autre.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*