Comment vivre heureux en couple sans contrôler ni blesser l’autre ?

Devez-vous créer de la peur et de la culpabilité à l'autre afin de vous faire croire que vous êtes heureux en couple ?  

Vous dites aimer l'autre, alors pourquoi l'obliger à réaliser vos moindres désirs et le rendre coupable, le blesser, s'il ne s'exécute pas ?

Vous dites aimer l'autre, alors pourquoi vouloir le manipuler, le contrôler, s'il ne se soumet pas à votre volonté de pouvoir ?

Ne trouvez-vous pas cela curieux, que presque tout le monde cherche à devenir plus heureux en couple et ainsi oublier de comprendre leur état actuel ?

Je me demande si vous avez déjà réfléchi avec attention à cette question.

 

 

Comment être heureux en couple

 

Observez le monde, car vous êtes cela !

Durant mon enfance, ma mère me répétait souvent, de ne pas parler ni même sourire à des étrangers, car ils sont des gens méchants, des profiteurs et des personnes dangereuses.

Puis, vers mes 8 ans, je posais une question à ma mère.

Si les étrangers sont des gens méchants, profiteurs et dangereux, alors est-ce qu'ils nous voient aussi comme cela, car nous sommes pour eux, des étrangers ?

Je vous épargnerai de vous raconter les blessures, les conséquences que j'ai vécu en posant cette question à mère.

Voyez-vous, presque tout le monde croit que ce sont les autres qui créent ce monde horrible, ces conflits, ces malheurs et ces divisions. Cependant, personne n'observe leur propre comportement dans les relations, qui ensuite, crée un problème.

Et puis un jour, quand la relation de couple est au bord du précipice, alors ce même comportement va rechercher des solutions pour être heureux.

Ils vont lire des livres, des magasines et des pages web. Ils vont écouter des conférenciers, des prêtres, des gourous, des psychologues, des professionnels, des experts. Ils vont aussi écouter des amis et autres personnes proches.

Mais tous ces gens, toutes ces "solutions", ne font-elle pas partie de ce même monde conditionné, de ce même comportement ?

Ont-ils, eux aussi, oublié d'observer et comprendre leur propre comportement dans les relations ?

Je ne sais pas si vous comprenez cette réalité, ce fait observable ?

 

Où prend naissance ces conflits dans nos relations de couple ?

Notre éducation ne nous aide pas à nous comprendre et nous voir tel que nous sommes, mais à devenir ce que les autres voudraient que nous soyons.

Ainsi, nous oublions de comprendre nos sentiments, nos intentions, nos peurs, nos conditionnements, nos luttes et nos actions, donc "ce qui est", en vivant dans les idéaux des autres de ce qui "devrait être".

Ces idéaux sont des images fictifs et nous nous efforçons de suivre les solutions des autres afin d'arriver à leurs idéaux, à ces images. Et non de comprendre ce qui est vrai, présent, actuel.

Ces images de devenir meilleur, le plus, de gagner, d'accumuler beaucoup. On vous a éduqué que ceux qui sont ainsi, sont les plus respectés, les plus aimés et les plus reconnus. Ils ont du pouvoir, ils sont puissants !

Vous passez ainsi votre vie, à vous comparer aux autres, car pour avoir plus, il faut nécessairement que l'autre en aille moins. Pour gagner, il faut un perdant. Pour avoir du pouvoir, il faut nécessairement qu'il y ait des gens soumis, des esclaves.

N'est-ce pas cela qui se passe ?

 

Est-ce que votre motivation est basée sur la peur ou sur l'amour ?

Vous vous battez, vous luttez, vos créez des résistances pour arriver à ces images de pouvoir, et ceux qui n'y arrivent pas, sont des moins que rien !

C'est cela qu'on ne vous enseigne pas, qu'on ne vous montre pas. On vous enseigne des idéaux à la place. Et ceux qui vous enseignent, sont aveuglés par leur propre quête de pouvoir sur vous et se comparer à vous.

Ces idéaux sont constamment répétés pour produire une profonde habitude, de se faire compétition pour le pouvoir.

Cette quête compétitive fait en sorte de créer en vous, la peur d'être inférieur, de ne pas être à la hauteur, de ne pas en avoir assez, d'en manquer, de perdre... et vous vivez vos relations, toutes vos relations, en étant ainsi.

La compétition est une forme d'ambition pour le pouvoir qui détruit et divise les gens. C'est cela qu'il faut voir... et non de chercher des moyens pour avoir du pouvoir, car le pouvoir divise les relations et la comparaison empêche la compréhension.

 

Le pouvoir divise votre relation de couple

Vous êtes en compétition dans votre couple afin de déterminer qui est le meilleur, le plus, qui a raison, etc. Vous désirez le pouvoir sur l'autre, car vous croyez à tort, que le pouvoir est un signe de grandeur, de supériorité, de réussite, de succès, de qualité de vie.

On vous a enseigné cela. On vous a montré cela.

Par conséquent, vous désirez devenir un couple plus heureux, plus uni selon des idéaux de la société, selon le monde qui encourage la compétition, le fait d'être meilleur, de gagner, d'avoir raison afin d'avoir du pouvoir.

Votre vie de couple ressemble à un rail de chemin de fer où ils sont parallèles en allant dans la même direction, mais sans se toucher, sans être en relation.

Et pour avoir le pouvoir sur l'autre, quoi de mieux que de le rendre dépendant à vous au moyen du besoin par la peur de perdre quelque chose d'essentiel et de le garder prisonnier au moyen du jugement par la peur de se sentir coupable.

Vous pensez constamment à ces choses, mais vous oubliez de vous regardez tel que vous êtes.

En fait, vous désirez le pouvoir afin d'être reconnu, d'être aimé, car au fond de vous, vous ne savez pas qui vous êtes. Vous ne savez pas ce qu'est l'amour.

 

Comment choisir votre vie de couple ?

Vivre heureux en couple débute par la connaissance de soi. Et cette connaissance n'est pas quelque chose que vous accumulez dans votre mémoire, n'est pas quelque chose que vous placez bien haut dans votre égo, mais une observation, une attention de vous-même.

Cette attention est celle de la conscience de choisir librement le sens que vous voulez donner à votre vie de couple.

L'enseignement actuel empêche la liberté de choisir en vous obligeant à adopter une seule façon, soit celle de la compétition, de la comparaison. La croyance imposée.

En acceptant cela sans jugement, sans qualifier de bien ou de mal, alors vous créez en vous, une profonde intention de comprendre la situation.

Vous faites entrer en existence, une toute nouvelle information et ainsi avoir un choix conscient entre ce qui est (compétition et comparaison dans la relation) et cette "autre chose" dans votre conscience.

Vous avez maintenant une possibilité de choix et non de vous obliger à prendre l'enseignement des autres à ce sujet.

Sans choix, vous ne pouvez pas choisir. Sans la compétition, vous ne pouvez pas choisir entre la compétition et la coopération. Sans la comparaison, vous ne pouvez pas choisir entre la comparaison et l'équité.

Qu'est-ce qui dictera votre décision ?

Tout simplement, le choix qui vous intéresse le plus à vivre en cet instant.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.