Comment réussir à être autonome et faire un travail que l'on aime ?


Sans passion ni compassion, ce que vous faites est monotone et inutile, peu importe votre niveau d'éducation ou votre richesse !


Il y a quelques années, j'ai eu un appel surprise de mon fils Éric avec qui je n'avais pas ou peu de relation.

Éric me racontait, combien il n'aimait pas le collège et la pression de sa mère à l'obliger à apprendre un travail afin de gagner sa vie.

Apprendre un domaine où il avait de bonnes notes d'examens.

À cette époque, j'étais déjà un travailleur autonome depuis 5 ans dans le domaine de l'édition de livres et de sites web.

Je sentais mon fils très mal à l'aise et surtout contrôlé par l'autorité de sa mère.

 

 

Comment réussir à être autonome

 

L'autorité empêche toute motivation personnelle

Parce que sa mère assumait les frais de scolarité pour continuer l'école et qu'il vivait chez elle, alors Éric n'avait aucune liberté de choix ni motivation propre et il devait se soumettre aux ordres, aux désirs de sa mère, sinon...

En fait, elle croyait savoir ce qui était bien pour mon fils sans jamais avoir l'intention de le comprendre, de l'aimer tel qu'il est, mais selon ce qu'elle voudrait qu'il soit !

En vérité, cette croyance de savoir ce qui est bien pour mon fils cachait l'intérêt de sa mère sans qu'elle ne s'en rendre compte.

Un intérêt purement égoïste, donc inconscient et qui ne fonctionne pas pour créer des relations justes et aimables.

L'intérêt à vouloir bien paraître, être à la hauteur par rapport à la réussite scolaire de mon fils. Elle avait peur de se faire passer pour une "mauvaise mère" selon les valeurs des autres.

Cela tuait tout désir en lui, toute motivation à partir d'une vérité propre à lui, un sentiment de bien ou de mal.

 

Respectez vos sentiments, car vous seul savez ce qui est bien ou non pour vous !

Lorsque Éric m'a parlé de cette situation, je lui ai posé une simple question "aimes-tu ça ? ".

Il m'a répondu "non"

Alors je lui ai dit qu'il n'était pas obligé de faire ce qu'il n'a pas envie de faire et de respecter ses sentiments, peu importe les autres incluant ses parents.

À cet instant, j'ai senti que mon fils avait un espoir renouvelé et la relation entre nous n'a jamais été pareille par la suite.

Vos sentiments sont vos vérités et si vous vous mettez à penser à ce sujet, alors vous êtes en train de vous tromper pour ne pas déplaire aux autres qui ont un intérêt à vous contrôler.

 

Penser est un choix moindre, quand vient le temps de choisir un travail que l'on aime

Mon fils a alors laissé l'école pour aller travailler comme employé afin de gagner sa vie, donc en ayant à l'idée, de faire de l'argent.

Comme pour bien des gens, après quelques temps à travailler pour un patron, il n'aimait pas les conditions ni ce qu'il faisait.

Durant ses temps libres, il aimait aider ses amis dans le domaine de la rénovation de maison et adorait regarder des émissions de télévision dans ce domaine.

Il m'en fallait pas plus pour voir ce qu'il aimait faire et en discutant avec lui, l'espoir s'est transformé en foi, donc en une motivation active.

En vérité, ce qui compte en premier dans le choix d’un travail est ce que vous aimez faire et non ce que l'école vous propose comme idéaux futurs qui en fait, ne sont que le passé des autres nés avant vous que vous allez imiter !

Ne prenez pas mal mes paroles. L'enseignement d'un travail est important lorsque nous savons avant tout, quelle est notre passion.

Je n'encourage pas le décrochage scolaire, j'encourage les gens à sentir en eux, ce qui est vrai concernant un domaine qu'ils aiment et mettre de côté, leur esprit quand vient le temps de prendre une grande décision dans leur vie.

Oui, oui, je sais. Tout le monde dit le contraire qu'il faut réfléchir. Mais avez-vous regardé ce monde et voir si les gens sont heureux dans ce qu'ils font !

Pouvez-vous faire quelque chose que vous aimez et recevoir de l'argent ?

Vous le pouvez, si vous acceptez que l'enseignement vous a conditionné l'esprit à oublier votre passion et à ne pas avoir de compassion envers les autres !

 

Sans la compassion, votre passion ne peut exister

Dès cet instant, mon fils Éric est devenu plus enthousiaste, mais son patron était tellement obsédé par le pouvoir, que des conflits plus importants ont éclatés et se faire congédier avec une belle prime de départ.

Les offres de ses amis dans le domaine de la rénovation commençaient à être plus nombreuses et payantes, mais Éric observait les problèmes que les clients vivaient et les abus injustes envers eux.

Nous en parlions souvent et je lui ai proposé de créer un site Web afin d'avoir sa propre clientèle dans la rénovation de maison tout en continuant à aider ses amis.

 

Se faire connaître par les clients potentiels

J'ai ainsi créé et je continue de créer un site pour faire connaître sa passion.

Un site qui met l'importance sur la compassion envers les clients, de comprendre leurs problèmes, leurs inquiétudes, être unique par sa personne, différent des compétiteurs, apporter plus de valeur, être transparent et avoir des informations détaillées pour éviter les mauvaises surprises.

Pour ce travail, je lui ai demandé de recevoir à chaque mois, 0,02 $ (2 cents) par visiteurs/clients sur le site. Par exemple, s'il y a 1000 visiteurs ce mois, alors il me donnait 20 $.

L'idée lui a plu !

Et un an plus tard, il est devenu autonome et sans aucune dettes.

Il est toujours enthousiasmé de rencontrer des clients et honnête avec eux.

Pour ma part, je reçois en moyenne 150 $ par mois (15000 visiteurs) et souvent mon fils Éric, me donne des "bonus" comme surprise inattendue !

Il a même payé un voyage à ma femme pour aller dans le sud en Colombie.

 

Sans la différence, votre devenez indifférent !

Souvent nos parents font l'erreur de savoir ce qui est bien pour nous.

Mais ce bien-être est la conformité, l'imitation, qui nous empêche de faire quelque chose que l'on aime et ainsi mourir d'ennui et d'indifférence dans un travail que nous n'aimons pas, mais en montrant le contraire pour bien paraître, avoir peur d'être vrai.

La création de notre autonomie doit avoir comme fondation, notre passion et la compassion envers les gens que nous voulons aider.

Je préfère mille fois être servi par quelque de passionné que par un professionnel indifférent qui utilise son titre pour profiter de moi et se croire supérieur à moi !

Vous êtes une personne unique et là est la différence majeure !

 

Vous êtes unique par votre façon d'être, peu importe ce que vous faites !

Prenons deux personnes aux capacités relativement égales. Les deux ont le même diplôme, elles sont à la tête de leur classe, elle comprennent ce qu'elles font, les deux savent se servir de leurs outils de travail, mais l'une d'elles a tout de même plus de succès que l'autre. L'une prospère tandis que l'autre lutte.

Quelle est la différence ?

Ainsi, dans cette exemple, l'une réussit et l'autre pas, non pas à cause de ce que fait l'une ou l'autre, mais à cause de ce qu'elles sont.

Une personne est gentille, joyeuse, serviable, ouverte, rieuse, prévenante, utile, respectueuse, confiante, même très heureuse dans son travail, tandis que l'autre personne est méchante, distraite, indifférente, plaignante, fermée, irrespectueuse, désagréable et rancunière dans ce qu'elle fait.

Maintenant, si vous devez choisir les états d'être les plus magnifiques comme la compassion, la tolérance, l'attention, la bonté, la compréhension, l'acceptation, l'amour ?

Quelle serait votre expérience dans votre travail ?

 

Pouvons-nous avoir une conversation ensemble afin de discuter de ce qui compte vraiment dans votre vie ?

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.